Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Advent France Biotechnology lance son deuxième fonds d’investissement avec un premier closing à 86 millions d’euros ($102M)

Ce premier closing confirme la pertinence de la stratégie d’investissement en amorçage et de company builder d’AFB. L’objectif est de créer, développer et financer des startups européennes dédiées aux sciences de la vie et travaillant sur des thérapies innovantes...

Depuis 2017, Advent France Biotechnology Seed-Fund I, le premier fonds d’AFB doté de 68 millions d’euros, a investi avec succès dans 15 startups en France, en Espagne, en Belgique et en Irlande

Advent France Biotechnology (AFB), société de capital-risque spécialisée dans l’investissement en amorçage dans des sociétés en sciences de la vie, annonce aujourd’hui le premier closing de son deuxième fonds à hauteur de 86 millions d’euros (102 millions de dollars). Le Fonds européen d’investissement (FEI) et le Fonds National d’Amorçage 2 (FNA 2), géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA), souscrivent au fonds, aux côtés de fonds corporate dont Boehringer Ingelheim Venture Fund, Pierre Fabre et une société pharmaceutique asiatique de premier plan, de family offices et du management d’AFB.

Ce deuxième fonds, à nouveau dédié à l’investissement en amorçage dans des sociétés spécialisées en sciences de la vie en Europe, avec un focus sur la France, s’appuie sur les succès de la stratégie d’investissement du premier véhicule, lancé en 2017. Ce dernier a permis la création et/ou le financement de 15 startups. Parmi ses réussites, la création de Gamut Therapeutics, startup qui a fusionné moins d’un an après sa création avec SparingVision, société de pointe en thérapie génique ; le financement initial d’AgomAb qui a récemment levé 61,5 millions d’euros ($74M) lors d’un tour de table en Série B auprès d’investisseurs américains « crossover » de premier plan ; et la création de plusieurs startups développant des thérapies best- ou first-in-class en oncologie et en immunologie. A ce jour, 14 des 15 sociétés du portefeuille d’AFB, issues du premier fonds, ont été financées aux côtés d’autres investisseurs.

AFB va continuer à travailler en étroite collaboration avec les principaux instituts de recherche européens et avec leur département de transfert de technologies, ainsi qu’avec ses partenaires européens en capital-risque. Ensemble, ils vont sélectionner et soutenir des entrepreneurs et des sociétés en phase de démarrage qui ont le potentiel de développer des thérapies first - ou best-in-class. AFB investira principalement en Europe, avec un focus sur la France, l’Espagne et la Belgique. Deux investissements sont prévus d’ici la fin de l’année 2021.

« Nous restons convaincus que le financement d’amorçage est crucial pour l’industrie des sciences de la vie, un secteur où les besoins de financement sont très importants, notamment en France », déclare Alain Huriez, co-fondateur et président d’AFB. « Ce deuxième fonds montre la pertinence de notre approche unique comme entrepreneurs-investisseurs, un positionnement que vient confirmer le soutien renouvelé de nos souscripteurs. Notre écosystème scientifique est très riche, avec des chercheurs de haut niveau et un énorme potentiel d’innovations de rupture. Les nombreuses créations de startups en sciences de la vie en Europe et les récents deals internationaux dans ce secteur en sont la preuve éclatante. »

« Le Fonds européen d’investissement est ravi de renouveler son soutien à AFB, un investisseur early-stage prometteur sur le marché français des sciences de la vie qui reste sous-capitalisé malgré tout son potentiel », ajoute Alain Godard, directeur général du FEI. « Grâce au Fonds de garantie européen, le nouveau fonds d’Advent France Biotechnology a pu atteindre sa taille cible dans un contexte de levée de fonds particulièrement exigeant. »

Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance, complète : « Notre souscription, via le FNA2, dans le deuxième fonds d’Advent France Biotechnology illustre parfaitement la stratégie que nous mettons en œuvre avec le Fonds National d’Amorçage depuis 10 ans : accompagner des équipes ambitieuses pour faire émerger des startups issues de la recherche française. Avec ce nouveau fonds, et toutes les autres actions déployées par le Programme d’investissements d’avenir et Bpifrance, nous souhaitons donner aux entrepreneurs les moyens nécessaires de développer les thérapies innovantes de demain. »

Il est crucial de continuer à développer le financement des sociétés en amorçage en Europe, afin de rattraper le niveau d’investissement des États-Unis. AFB a rassemblé une équipe d’experts pour combler ce manque. Cette stratégie permet d’identifier très en amont des innovations thérapeutiques prometteuses et de créer des startups en collaboration directe avec les fondateurs scientifiques et les instituts de recherche académique.

Conseil juridique : Chammas & Marcheteau (France)

Next Finance 4 octobre

Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques