Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

BDL Capital management signe le retour en force de l’analyse fondamentale et enregistre une collecte nette de 187 millions d’euros en 2022

La société de gestion BDL Capital Management annonce avoir enregistré une collecte nette de 187 millions d’euros au cours de l’année 2022 dont 130 millions d’euros sur le fonds BDL Rempart, ce qui porte les encours gérés à 2.6 milliards d’euros à fin décembre 2022.

La société de gestion BDL Capital Management annonce avoir enregistré une collecte nette de 187 millions d’euros au cours de l’année 2022 dont 130 millions d’euros sur le fonds BDL Rempart, ce qui porte les encours gérés à 2.6 milliards d’euros à fin décembre 2022. Une collecte positive, en France comme à l’étranger, et répartie sur l’ensemble des segments de clientèle, signe d’un intérêt marqué pour une gestion de conviction.

Une collecte portée par de bons résultats

L’ensemble des quatre fonds de BDL Capital Management a connu une collecte nette positive en 2022. Les fonds BDL Rempart et BDL Convictions se sont particulièrement distingués par leur forte collecte.

Dans un contexte de boucle inflationniste et de remontée des taux, renforcé par une situation géopolitique dégradée, la valorisation des marchés financiers et leur regain de volatilité incitent à plus de sélectivité et à une vigilance accrue sur certains segments de la cote. L’analyse fondamentale, basée sur un savoir-faire de stock picking, n’a jamais été aussi importante.

Le fonds BDL Rempart, dont les encours sont de 801 millions d’euros, s’est particulièrement démarqué en 2022, puisqu’il clôture l’année sur une performance de +14.86%, avec une performance depuis création de +106.51%. BDL Rempart est l’un des premiers fonds Long/Short lancé en France en 2005. La poche acheteuse mise sur la remontée d’entreprises sous-valorisées par rapport à leur qualité tandis que la poche vendeuse mise sur la baisse d’entreprises survalorisées. Grâce à la combinaison de ces deux poches, le fonds est potentiellement en capacité de générer une performance positive, y compris dans les phases de correction de marché.

Le fonds BDL Convictions, dont les encours sont de 1 milliard d’euros, surperforme son indice de référence (Stoxx 600 dividendes réinvestis) 12 années sur 15 et prouve ainsi qu’une gestion active peut surperformer sur le long terme les gestions passives. Sa performance 2022 est de -6.93% versus son indice de référence à -10.69%. La performance annualisée du fonds depuis sa création en 2008 est de +8.27%. Il s’agit d’un fonds long only éligible au PEA, investissant sur des entreprises européennes. Le portefeuille est concentré puisque composé de 25 à 35 valeurs.

L’intérêt des investisseurs pour une gestion de convictions

Cette forte collecte sur les fonds BDL Rempart et BDL Convictions, auprès, à la fois d’une clientèle institutionnelle et d’une clientèle de particuliers intermédiés, montre tout l’intérêt que portent les investisseurs à une gestion fondée sur des convictions fortes.

Les encours hors France représentent un tiers des actifs sous gestion et reflètent notamment les succès commerciaux des équipes de Genève et du nouveau bureau de Madrid.

Un contexte de marché favorable à la gestion fondamentale

Les difficultés d’approvisionnement et le choc énergétique ont déclenché une boucle inflationniste : la hausse des coûts de production entraîne une hausse des prix, suivie par une hausse des salaires, qui alimente également les coûts de production installant cette boucle qui devrait perdurer en 2023.

Cette inflation durable contraint les banques centrales à prolonger le cycle de hausse des taux. Dans cet environnement, les travaux de BDL Capital Management montrent que les valorisations des marchés (mesurées par le PE : price earning ratio) baissent. Post COVID, les taux étaient au plus bas et les PE au plus haut. Aujourd’hui, les taux ont significativement remonté et les PE sont plus bas. Les équipes de BDL Capital Management estiment que sur les valeurs les plus chères, les PE peuvent encore baisser.

Par ailleurs, le choc énergétique pèse sur le consommateur. Le ralentissement de la demande et la hausse des coûts réduiront les marges bénéficiaires des entreprises en 2023.

Mais une baisse des bénéfices ne signifie pas nécessairement une baisse des marchés. Elle se traduit même par une hausse dans 75% des cas selon l’étude de BDL Capital Management sur les performances du S&P500 sur les 40 dernières années.

Avec une forte dispersion des valorisations entre les pays comme entre les secteurs, les opportunités sont nombreuses en Europe. Les fonds BDL Rempart et BDL Convictions privilégient des valeurs leaders dans leurs secteurs avec une valorisation faible qui prend déjà en compte la baisse des bénéfices. Avec un PE 2023 moyen de 9x, les portefeuilles sont équilibrés entre des producteurs et des consommateurs d’énergie, des valeurs cycliques et des valeurs défensives, des infrastructures et des financières.

Cet environnement complexe est particulièrement propice à l’analyse fondamentale. BDL Capital Management compte sur 3 atouts importants pour démarrer la nouvelle année : plus de 18 ans d’expérience sur l’analyse financière et la valorisation des entreprises, une proximité avec les management en France et en Europe et une stratégie ESG qui incite les sociétés à décarboner leur modèle économique.

Next Finance 5 janvier

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques