Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Groupama AM lance G Fund Opportunities Europe, une stratégie combinant plusieurs styles « value »

Quelques mois après avoir créé son pôle d’expertise centré sur la gestion actions « value » (titres décotés), Groupama AM annonce le lancement du fonds G Fund Opportunities Europe.

Bâtie sur une approche de conviction et de « stock-picking » pur, la stratégie d’investissement du fonds consiste à sélectionner des titres dont la valorisation est jugée sous-estimée les perspectives de croissance bénéficiaire, à horizon 2-3 ans. Il en résulte un portefeuille concentré de 40 à 50 valeurs perçues par l’équipe de gestion comme injustement ou temporairement décotées.

En détails, G Fund Opportunities Europe recourt à plusieurs styles « value » offrant une grande latitude de gestion en fonction des phases du cycle économique, pour une recherche d’asymétrie des performances potentielles. Ainsi, l’équipe de gestion peut identifier et saisir des potentielles opportunités d’investissement autour des styles suivants :

  • « Self help » : les ratios de valorisation sont estimées faibles au regard du potentiel d’appréciation de la société. Le potentiel d’amélioration de la valorisation est lié exclusivement à des causes et changements internes à l’entreprise.
  • « Value défensif » : les ratios de valorisation sont estimées faibles, avec une quasi-stagnation des bénéfices mais une résistance des marges. La volatilité s’avère faible.
  • « Value cyclique » : les valeurs sont estimées décotées avec des ratios de valorisation dépendant du cycle économique et profitant des phases de reprises.
  • « Value situations spéciales / Low PE (Price Earnings) » : les titres dont la valorisation anticipe, potentiellement à tort, une dégradation rapide de la rentabilité.

La pondération en portefeuille des différents types de titres « value » est modulable en fonction du stade auquel nous nous situons dans le cycle économique.

« La rotation de style observée ces derniers mois est jugée tendre vers des investissements dans les titres value. Notre ambition est de comprendre les mécanismes de formation des prix de marchés pour les challenger à 3 ans. Nous cherchons par exemple à identifier précisément les raisons expliquant le retour sur capitaux investis des entreprises, qu’il s’agisse de barrières à l’entrée, de la concurrence, de la force de la marque, de l’impact des réglementations sectorielles ou, encore, de la culture d’entreprise » affirme Philippe Chaumel, gérant du fonds G Fund Opportunities Europe.

« La combinaison de plusieurs styles value au gré de l’environnement de marché constitue une caractéristique estimée originale du fonds. Cette approche est vectrice d’asymétrie, puisque nous sélectionnons les titres dont le potentiel de rebond boursier est estimé plus important que leur risque de baisse dans un scénario adverse » ajoute Pierre-Alexis Dumont, Directeur des gestions Actions & Convertibles.

Sur le plan des critères extra-financiers ESG (Environnement, Social et Gouvernance), la définition de l’univers d’investissement éligible repose sur des facteurs d’exclusion : exclusion des sociétés pour lesquelles les risques ESG pourraient remettre en cause leur viabilité économique et financière, exclusion des filières jugées non compatibles avec la stratégie ISR (Investissement Socialement Responsable) du fonds (charbon, armes controversées). Elle repose également sur une méthodologie dite « best in universe », selon laquelle nous sélectionnons les entreprises ayant une note moyenne supérieure à celle de l’univers d’investissement après avoir retiré le dernier quintile.

Next Finance 4 mai

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques