Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

La Société du Grand Paris poursuit la sécurisation du Grand Paris Express par son financement

La Société du Grand Paris a émis, ce jeudi 29 avril, sa première obligation verte de 2021. Cette transaction est la septième émise à partir de son programme « Green Euro Medium Term note », pour un montant de 2 milliards d’euros, à échéance Mai-46 (Coupon de 0.875%).

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Plus de 120 investisseurs ont manifesté leur intérêt, avec une demande totale ayant dépassé 4,7 milliards d’euros (hors intérêts des chefs de file).

Cette transaction engage la mise en œuvre du programme de financement de la Société du Grand Paris pour 2021, avec pour objectif d’avoir sécurisé 80 % du financement total du Grand Paris Express d’ici la fin de l’année et ainsi de couvrir l’ensemble des dépenses prévues jusqu’à 2027. Cette stratégie a pour but de sécuriser le financement du projet dans un contexte de taux historiquement bas. Pour ce faire, le conseil de surveillance a autorisé la Société du Grand Paris à émettre, en 2021, un montant maximum de 10 milliards d’euros d’obligations vertes supplémentaires.

« A l’instar des six premières émissions d’obligations, cette nouvelle opération a rencontré un grand succès auprès des investisseurs. Nous continuons de bénéficier des taux d’intérêt bas pour sécuriser le financement du projet. Cette nouvelle opération porte ainsi à 18 milliards d’euros le financement du projet d’ores et déjà réalisé. Quand nous sécurisons ainsi le financement du projet, nous sécurisons naturellement aussi et d’abord sa réalisation intégrale dans les meilleures conditions économiques. » indique Jean-François Monteils, président du directoire de la Société du Grand Paris.

Détails de la Transaction :

Mercredi 28 Avril, SGP a annoncé au marché son intention d’émettre une nouvelle obligation Green à 25 ans dans un futur proche. Grâce à des bonnes conditions de marché, soutenues par le progrès des campagnes de vaccination contre la Covid-19 à travers le monde, SGP a pu ouvrir les carnets d’ordres dès le lendemain, aux alentours de 9h CET. L’indication de marge initiale a été fixée à OAT+23bps area.

Les investisseurs ont rapidement montré leur intérêt pour cette nouvelle souche, résultant en une construction rapide du livre d’ordres, atteignant 4,4 milliards d’euros (hors intérêts des chefs de file) à 11h15CET. SGP a choisi à ce moment-là d’envoyer une première mise à jour au marché, fixant la marge re-offer à 20 points de base audessus de l’interpolation des OATs juin 2044 et mai 2048. Cela représente la marge de re-offer vs.OAT la plus serrée de l’histoire de SGP en ligne avec la fair value.

Malgré le resserrement de la marge, le carnet d’ordre a continué de croitre et a fermé à 11h45 CET avec plus de 4,7 milliards d’euros de demande (hors intérêts des chefs de file), preuve d’un bel appétit des investisseurs pour le nom de SGP. Une demi-heure plus tard, la taille finale a été fixée à 2 milliards d’euros.

Le pricing de la transaction a finalement eu lieu à 15h15 CET : le coupon de l’obligation étant fixé à 0,875%, pour un rendement total de 0,942% et un prix re-offer de 98,514%.

Distribution :

Traditionnellement actifs sur cette partie de la courbe, les gestionnaires d’actifs se sont vu allouer la majorité des titres (61%), devançant les Trésoreries de Banque (20%) et les Assurances/Fonds de Pension (13%). D’un point de vue géographique, les investisseurs Français étaient les plus représentés, avec 38% des allocations.

Termes principaux :

Next Finance 30 avril

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques