Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Le Secours Catholique lance le contrat d’assurance-vie Kaori.vie ainsi qu’une association d’épargnants

Le Secours Catholique-Caritas France annonce le lancement de Kaori, première association d’épargnants responsables et solidaires créée à l’initiative d’une association d’intérêt général, et de son contrat d’assurance-vie engagé Kaori.Vie.

Dans la continuité de son plaidoyer en faveur de la Révolution Fraternelle, le Secours Catholique s’engage pour une Finance Fraternelle au service de l’intérêt général.

« Au Secours Catholique, nous avons choisi d’agir et de jouer pleinement notre rôle d’acteur de transformation sociale ; nous avons interpellé les responsables économiques et politiques sur le besoin d’orienter les flux financiers vers des projets écologiquement et socialement responsables. Aujourd’hui, nous mettons en pratique nos convictions et offrons aux investisseurs intéressés la possibilité de conjuguer rentabilité et impact social positif. » indique Véronique Fayet, présidente de l’association d’épargnants Kaori.

Une association au service de la Finance Fraternelle

L’association d’épargnants Kaori permet d’accéder à des produits d’épargne responsable sélectionnés en fonction d’un cahier des charges strict établi par le Secours Catholique. Fidèles aux principes de l’Investissement Socialement Responsable (ISR), les supports d’épargne sont choisis à la fois pour leur performance financière et leur respect des valeurs et des exigences sociales, de gouvernance et environnementales du Secours Catholique.

Kaori est ouvert à tous les publics. Pour y adhérer, il suffit de s’acquitter d’une cotisation annuelle de 20 euros. L’adhésion donne le droit de participer à la vie de l’association et, en particulier, de voter pour faire entendre ses attentes en matière de gestion extra-financière et d’orienter la sélection des supports en unités de compte [1].

Kaori.Vie, un contrat d’assurance-vie engagé

Kaori.Vie est un contrat d’assurance-vie qui incarne une vision alternative et humaniste de la finance. Il répond aux attentes classiques des épargnants qui souhaitent se constituer un complément de retraite, faire fructifier leur capital, protéger leur famille ou transmettre un patrimoine. Au-delà de la recherche de performance financière, Kaori.Vie intègre des critères extra-financiers ESG (Environnement, Social, Gouvernance) stricts dans sa sélection d’investissements, qui comptent pour les deux-tiers dans le choix des supports d’assurance-vie.

Les supports proposés dans le contrat Kaori.Vie permettent d’investir ou de prêter à des entreprises qui contribuent à changer la société en excluant les acteurs les plus polluants et en privilégiant ceux dont les pratiques sont parmi les plus vertueuses, ceux qui s’adaptent pour lutter contre le réchauffement climatique et qui favorisent l’utilité sociale [2].

Un contrat, trois thématiques

Premier produit d’épargne proposé par Kaori, Kaori.Vie se décline en deux profils de risque (modéré ou dynamique) et en trois thématiques :

  • Priorité Terre : préservation de l’environnement
  • Priorité Humain : l’homme au centre des préoccupations
  • Priorité Exemplarité : les meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance des entreprises

L’épargnant a ensuite le choix de réaliser lui-même des arbitrages au sein de son contrat ou d’en confier la gestion à l’assureur dans le cadre d’une gestion pilotée.

Avec un seuil d’ouverture à 500 €, Kaori.Vie est commercialisé par ASAC-FAPES, un courtier choisi pour son expertise et son implication de longue date dans le monde associatif ainsi que pour sa totale indépendance vis-à-vis des assureurs et des banques. La souscription du contrat se fait entièrement en ligne.

« Je suis particulièrement heureux de vous annoncer ce nouveau partenariat avec le Secours Catholique, qui permet aujourd’hui à Kaori de voir le jour. Cette rencontre déterminante voici 2 ans nous permet aujourd’hui de conjuguer notre ADN commun autour de valeurs d’équité, de transparence et de solidarité. Nous sommes certains que cette première étape avec le lancement de Kaori Vie sera le fruit d’un partenariat pérenne » souligne Thomas Delannoy, Directeur Général d’ASAC-FAPES.

Un processus de sélection des fonds strict et exigeant

Le contrat Kaori.Vie est ventilé entre des fonds euros et des unités de comptes composées de 27 OPC (Organismes de Placements Collectifs) à dominante socialement responsables (ISR) et sélectionnées sur la base de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) exigeants.

Se fondant sur le cahier des charges établi par le Secours Catholique, les OPC choisis sont examinés tous les semestres pour contrôler le respect des critères éthiques et financiers. Si un support n’est plus conforme au cahier des charges, Kaori en informera ses adhérents et l’exclura de sa sélection.

Le processus de sélection élaboré par Kaori s’effectue en 3 étapes et répond à des critères de choix cohérents avec les valeurs de l’association d’épargnants :

  • Les filtres quantitatifs permettant de filtrer un large univers tout en éliminant des fonds non voulus (création récente, faible taille…)
  • Le scoring interne ayant pour but de visualiser l’univers filtré et d’en tirer le peloton de tête selon des critères précis et flexibles (Profil ESG/Climat satisfaisant, flux d’épargne investie positifs…) ;
  • L’analyse qualitative se basant sur le top 10 des fonds identifiés et ayant comme objectif de sélectionner les meilleurs élèves (Réputation de la société de gestion, qualité de l’approche extra-financière, processus de sélection des valeurs…)

« Parce qu’on est plus intelligent à plusieurs et que c’est dans notre ADN, nous avons choisi de construire une action collective en créant Kaori, une association d’épargnants soucieuse de bâtir un monde juste et fraternel » déclare Véronique Fayet, Présidente de Kaori et ancienne Présidente du Secours Catholique. Et de conclure : « C’est cela le pari de notre finance fraternelle : une finance à la fois efficace pour lutter contre la pauvreté et les dérèglements climatiques, et pour favoriser l’adoption de standards de gouvernance plus exigeants, mais aussi bénéfique pour ses investisseurs. »

Next Finance 18 février

P.-S.

Notes

[1] « L’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas. »

[2] « L’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas. »

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques