Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Le marché des changes à l’heure de la guerre

Tôt ce matin, la Russie a commencé une opération militaire de grande ampleur en Ukraine. Le marché des changes a brutalement réagi à cette annonce alors que jusqu’à présent il avait peu réagi à l’accroissement du risque géopolitique en Europe de l’Est. La situation reste fragile pendant les prochaines quarante-huit heures, au moins...

Il est difficile à ce stade de savoir quels sont les objectifs politiques et militaires réels du Kremlin. Nous ne pouvons pas exclure une escalade des tensions, avec de nouvelles répercussions massives sur les changes. Nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous accompagner au mieux pendant cette période difficile.

Quel impact sur le marché des changes ?

EUR/USD : notre objectif à 1,1250 a été atteint au cours de la nuit dans la foulée de l’annonce de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe. La volatilité pourrait être élevée sur l’EUR/USD dans les heures et les jours à venir. L’évolution de la paire va dépendre à court terme de la réponse qui sera apportée par l’OTAN et de l’évolution sur le terrain en Ukraine. L’OTAN pourrait activer l’article 4 aujourd’hui. Cela impliquerait que les forces armées des pays membres de l’OTAN soient mobilisées et déployées dans plusieurs pays d’Europe centrale et orientale afin de défendre leur intégrité territoriale (Pologne et pays baltes).

La baisse de l’euro a de fortes chances de se poursuivre à court terme. Notre objectif immédiat se situe à 1,1156. Il pourrait être atteint dans les heures qui viennent. Mais nous ne serions pas surpris si la dépréciation était plus rapide avec une baisse de l’euro vers les 1,10 envisageable d’ici la fin de la semaine. La guerre en cours va entraîner une hausse des cours de l’énergie et des difficultés d’approvisionnement énergétique. Cela signifie que l’inflation va s’accentuer.

La Banque Centrale Européenne va être confrontée à une situation difficile lors de sa réunion de mars prochain. Elle va être confrontée à une inflation en forte progression et à un risque de baisse importante de la croissance économique. A court terme, cela pourrait inciter la banque centrale à être prudente quant au rythme de normalisation de la politique monétaire.

EUR/JPY : Il faut s’attendre à un repli des opérateurs vers les valeurs refuge, ce qui va avantager le JPY. L’EUR/JPY a chuté au cours de la nuit sous la ligne de support du 20 décembre 2021 située à 128,80. Notre objectif est désormais un repli vers les 127,41 à court terme. Si les tensions s’accentuent, la paire pourrait rallier le support hebdomadaire situé à 126,76.

EUR/CHF : Nous ne pensons pas que la Banque Nationale Suisse interviendra sur le marché des changes dans l’immédiat pour contenir l’appréciation du franc suisse. C’est trop tôt. La tendance à la baisse sur la paire EUR/CHF devrait subsister à court terme, avec un premier objectif à 1,0287. Nous doutons que la paire atteigne la parité. C’est exclu selon nous.

William Gerlach 24 février

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques