Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Meeschaert, important investisseur de Total votera contre la stratégie "climat" de la major pétrolière et gazière

Meeschaert vient d’annoncer qu’il votera contre le plan "climat" que Total soumet au vote de ses actionnaires lors de son Assemblée Générale le 28 mai. L’investisseur note l’écart entre les mesures annoncées par Total et ce qu’il lui reste à faire pour s’aligner réellement avec les objectifs climatiques internationaux.

A l’aune des conclusions net zero de l’AIE, Meeschaert appelle Total à cesser ces investissements dans de nouveaux projets pétroliers et gaziers. Reclaim Finance salue la décision du gestionnaire d’actifs et appelle les autres actionnaires de Total engagés pour le climat à suivre son modèle en votant contre le plan "climaticide" de Total.

Meeschaert emboîte le pas d’OFI AM qui a annoncé mardi qu’il voterait également contre la stratégie "climat" de Total [1]. La décision annoncée à une semaine de l’assemblée générale de Total est d’autant plus importante que Meeschaert est un des trois investisseurs en charge de mener l’engagement actionnarial auprès de Total, au nom de la coalition CA100+ laquelle réunit plus de 500 investisseurs gérant collectivement 54000 milliards de dollars [2]. Sa décision qui arrive avant la clôture des votes pourrait donc influencer les autres actionnaires de Total.

"C’est un véritable camouflet pour Total qui a tenté de dissimuler ses velléités d’expansion dans les énergies fossiles derrière une communication bien rodée. Mais l’étau se resserre et la décision de Meeschaert deux jours après celle d’OFI montre que les investisseurs ne sont pas dupes. C’est aussi un signe que les investisseurs peuvent poursuivre leur dialogue actionnarial tout en votant en cohérence avec leurs engagements climatiques. Nous appelons les autres actionnaires de Total à suivre l’exemple de Meeschaert et d’OFI AM et à voter exclusivement à l’aune des recommandations des scientifiques du climat et de l’AIE," a commenté Lucie Pinson, fondatrice et directrice générale de Reclaim Finance.

Meeschaert se réfère dès l’introduction de son communiqué au scénario net zero publié par l’AIE ce mardi pour conclure en appelant Total à cesser ses investissements dans de nouveaux projets pétroliers et gaziers, à préciser en valeur absolue et non plus relative ses objectifs de baisse des émissions et à s’engager à consulter ses actionnaires de manière systématique sur sa stratégie climat.

Total n’a pas prévu de renoncer à ses nombreux nouveaux projets pétroliers et gaziers en cohérence avec les recommandations des scientifiques climatiques et de l’AIE. Bien au contraire. Total prévoit d’accroître sa production de gaz de 30% entre 2019 et 2030, et ses projections indiquent une augmentation de 50% de sa production d’hydrocarbures entre 2015 et 2030. Enfin, Total prévoit de consacrer encore 80% de ses dépenses d’investissement au pétrole et au gaz à horizon 2030, échouant totalement à aligner ses capex avec une trajectoire 1,5°C.

Dans un communiqué de presse diffusé hier, Crédit Mutuel a annoncé qu’il s’abstiendra sur la résolution 14. Si ce choix démontre que la stratégie « climat » de Total ne convainc pas, Reclaim Finance regrette toutefois la position de l’investisseur. Face à l’urgence climatique, les actionnaires ne peuvent jouer la carte de la neutralité mais doivent jouer un rôle actif dans la transformation des plus gros émetteurs.

Next Finance 21 mai

Notes

[1] Voir le communiqué de Meeschaert sur leur site internet. Voir la déclaration d’OFI AM.

[2] Les autres trois investisseurs en charge de mener l’engagement auprès de Total au nom du CA100+ sont Meeschaert, le britannique Federated Hermes EOS et le néerlandais MN.

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques