Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Total investit dans le gaz de schistes aux États-Unis

Total a acquis une participation de 25% dans les gisements de gaz de schistes de l’Utica riches en condensats, détenus par Chesapeake et EnerVest. Ces gisements s’étendent sur 10 comtés dans l’Est de l’Ohio, aux États-Unis…

Total annonce que sa filiale, Total E&P USA, Inc. (« Total »), a signé le 30 décembre 2011 un accord visant à créer une joint-venture avec Chesapeake Exploration, L.L.C., filiale de Chesapeake Energy Corporation (NYSE : CHK), (« Chesapeake ») et son partenaire EnerVest, Ltd. Selon les termes de cet accord, Total a acquis une participation de 25% dans les gisements de gaz de schistes de l’Utica riches en condensats, détenus par Chesapeake et EnerVest. Ces gisements s’étendent sur 10 comtés dans l’Est de l’Ohio, aux États-Unis.

Le potentiel à bulles du gaz de schiste

L’avènement du gaz de schiste pourrait provoquer des bouleversements géopolitiques majeurs : Au lieu de voir une dépendance accrue vis-à-vis de la Russie et du Moyen-Orient, nous devrions assister à une spectaculaire redistribution des (...)

Yves-Louis Darricarrère, directeur général de la branche Exploration & Production de Total, a déclaré : « Total est heureux de s’appuyer sur les succès techniques de son partenariat avec Chesapeake dans la joint-venture du Barnett, et de développer ses activités dans les gisements de gaz à condensats de l’Utica, situés dans l’Ohio. Cette opération s’inscrit dans notre stratégie de développement dans des gisements non conventionnels offrant un fort potentiel et avec en l’occurrence une valorisation majoritairement liée au prix du brut. Grâce à cette joint-venture, nous prenons une position importante dans des réserves prometteuses sur le long terme, à des conditions intéressantes et aux côtés d’un opérateur leader dans son domaine. Total est sensible à la dimension environnementale liée au développement de gisement d’hydrocarbures de schistes. Le Groupe a confiance dans la capacité de Chesapeake à exploiter ces gisements de façon responsable, tout en respectant les normes les plus strictes de l’industrie dans ce domaine. »

La transaction prend effet rétroactivement au 1er novembre 2011. Total a versé près de 700 millions de dollars en numéraire à Chesapeake et EnerVest pour l’acquisition de ces actifs. Total devra également financer pour un montant maximal de 1,63 milliard de dollars sur une période de 7 ans maximum, 60% des investissements futurs de Chesapeake et EnerVest liés à la réalisation de nouveaux puits dans le cadre de la Joint-Venture.

La Joint-Venture couvre un périmètre de 619 000 acres nettes (soit environ 2 500 km²), dont 542 000 acres nettes apportées par Chesapeake et 77 000 acres nettes apportées par EnerVest. Total fera l’acquisition de 25% de chacun de ces actifs en des termes identiques, lui procurant une superficie nette totale de 155 000 acres. Chesapeake sera l’opérateur dans le cadre de cette Joint-Venture.

Par ailleurs, Total prendra également une participation de 25% dans tout nouveau domaine dont Chesapeake fera l’acquisition dans la zone concernée par l’accord.

À ce jour, 13 puits ont été forés sur ce périmètre, avec des résultats très prometteurs pour chaque puits tant en terme de productivité que de teneur en condensats. La Joint-Venture prévoit d’accélérer les opérations de forage au cours des trois prochaines années, avec le déploiement de 25 rigs d’ici à 2014, afin de procéder à l’évaluation puis au développement de la zone. La production SEC en quote part Total devrait atteindre 100 000 barils équivalents pétrole par jour d’ici la fin de la décennie.

Enfin, Total, Chesapeake et EnerVest sont convenus de collaborer pour la construction des installations nécessaires à l’exportation de la production.

Next Finance Janvier 2012

Lire aussi
Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques