Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Un ancien trader de la Société Générale reconnu coupable du vol du code de trading algorithmique de la banque française !

Samarth Agrawal, ancien trader de la Société Générale, a été reconnu coupable par un tribunal américain, du vol du code de trading algorithmique de la banque française...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Le Trader a été accusé d’avoir imprimé sur papiers le code de trading algorithmique appartenant à la Société Générale dans l’intention de le dupliquer dans ses nouvelles fonctions, une fois qu’il eut quitté la banque.

Démissionnaire de la Société Générale en novembre 2009, il aurait commencé peu après à voler des documents contenant les algorithmes de trading. La banque, qui surveillait constamment son activité informatique, savait à quels documents il avait accès ; plusieurs caméras de sécurité l’auraient filmé en pleine impression du code. Son contrat avec la Société Générale l’empêchait de travailler avec une société concurrente jusqu’en mars 2010.

En avril 2010, un agent infiltré du FBI s’est fait passé pour un recruteur et a passé un entretien avec Agrawal. Le trader lui a indiqué qu’il était en contact avec toutes les grandes institutions financières de New York et avait reçu plus de 115 appels de six grandes institutions financières depuis mars 2010.

Avant le début du procès, le procureur Thomas Brown déclarait : « Samarth Agrawal est un voleur, mais pas un voleur ordinaire, il n’a pas volé d’argent, d’or ou de diamants. Il a volé quelque chose qui a beaucoup plus de valeur. Il a volé un puissant outil capable de rapporter des millions de dollars sur les marchés financiers. »

Samarth Agrawal a été reconnu coupable de transport de biens volés et de vol de secrets commerciaux et s’attend maintenant à être condamné au cours du mois de Février 2011. Il encourt jusqu’à cinq ans de prison et risque l’expulsion et le renvoi en Inde une fois sa peine purgée.

En juillet 2009 déjà, Sergey Aleynikov, petit génie de l’informatique, avait été arrêté à New York, puis libéré sous caution après s’être acquitté de la somme de 750.000 dollars. Il était accusé par Goldman sachs du vol de secret de logiciel de trading.

Next Finance Novembre 2010

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Lire aussi
Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques