Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Accord Covéa-SCOR : CIAM confirme ses appels à un changement de gouvernance lors de l’AG 2021

A la suite de l’annonce de l’accord transactionnel passé entre Covéa et SCOR, le fonds CIAM maintient ses recommandations de vote pour l’assemblée générale de SCOR du 30 juin 2021.

A la suite de l’annonce de l’accord transactionnel passé entre Covéa et SCOR, le fonds CIAM maintient ses recommandations de vote pour l’assemblée générale de SCOR du 30 juin 2021.

Cet accord confirme en effet la gouvernance défaillante de SCOR dont la direction souhaite neutraliser toute forme d’opposition.

Le fonds CIAM constate qu’aucune réponse n’est apportée aux problèmes graves liées à l’actuelle gouvernance :

  • Rémunération déconnectée de la performance du groupe et fixée selon des critères non mesurables ;
  • Conflit de loyauté évident que risque de subir le nouveau directeur général (dont CIAM soutient l’élection) entre la reconnaissance due à son mentor et ses devoirs au regard de l’intérêt social de l’entreprise ;
  • Intérêt des actionnaires ignorés par une gouvernance opaque : Denis Kessler est responsable de la sous performance du groupe et le comité des nominations et rémunérations porte une lourde responsabilité dans la crise de succession : CIAM appelle à une succession apaisée et claire.

Ci-dessous le communiqué de Presse de CIAM : « Nous prenons acte du projet d’accord transactionnel conclu entre Scor et Covéa et nous nous félicitons de son impact positif pour la Place de Paris. Nous observons néanmoins que l’actionnaire majoritaire de Scor est désormais contraint de voter en faveur des projets de résolution du Conseil d’Administration, y compris la nomination d’Administrateurs, et de s’opposer à tout autre projet de résolution non approuvé par le Conseil. Nous constatons que Denis Kessler renforce ainsi son assise en neutralisant son actionnaire principal. Nous resterons donc très vigilants sur la gouvernance de Scor. Nous notons que cet accord survient fort opportunément quelques jours à peine avant l’Assemblée Générale. En tant qu’actionnaire pour lequel la gouvernance est un élément clé de l’entreprise et de sa valorisation, nous continuons à appeler les actionnaires à voter contre les résolutions concernant le renouvellement des administrateurs, ainsi que contre la rémunération de Denis Kessler (succession chaotique et rémunération déconnectée de la performance de l’entreprise). »

Next Finance 14 juin

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques