Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Et si on recyclait notre voiture ?

On se pose depuis de nombreuses années des questions concernant le recyclage, la manière de le faire et plus globalement son impact. Aujourd’hui, des scientifiques, des écologistes, des responsables politiques et des constructeurs en tout genre avancent une idée qui pourrait changer la donne...

On se pose depuis de nombreuses années des questions concernant le recyclage, la manière de le faire et plus globalement son impact. Aujourd’hui, des scientifiques, des écologistes, des responsables politiques et des constructeurs en tout genre avancent une idée qui pourrait changer la donne. Un concept industriel appelé « fabrication circulaire » qui vise à rompre le cycle « prendre, fabriquer, utiliser et jeter ».

Se sont engouffrés dans « la brèche » des entrepreneurs qui constatent que l’on peut construire des voitures dont les composants peuvent être réutilisés à l’infini pour fabriquer de nouveaux véhicules.

Synthèse et analyse d’une thématique d’investissement forte.

a. Les faits

Les gouvernements du monde entier, y compris celui des États-Unis, ont imposé des taxes élevées sur l’importation d’acier vierge afin de soutenir les prix des matières premières et de promouvoir le recyclage des matériaux.

Les constructeurs automobiles sont donc tenus d’utiliser de l’acier recyclé. Les associations de recycleurs et les gouvernements du monde entier, comme l’Automotive Recyclers Association (ARA) et l’Agence américaine de protection de l’environnement, mettent en œuvre des procédures respectueuses de l’environnement. Les constructeurs et les fabricants de pièces automobiles sont tenus d’utiliser des composants remis à neuf et recyclés.

En outre, une meilleure promotion du recyclage et l’introduction de modèles innovants, comme les pièces recyclées vertes (GRP) par l’ARA, sont susceptibles de propulser le marché mondial du recyclage automobile dans les années à venir.

Des entreprises dédiées à la thématique se sont engouffrées dans cette industrie parallèle en pleine croissance.

b. Comment ça fonctionne ?

Le marché du recyclage des voitures devrait connaître une croissance rapide dans les années à venir en raison de l’augmentation du nombre de voitures et de véhicules en fin de vie dans le monde.

Il s’agit du démantèlement des véhicules pour obtenir des pièces détachées. Les recycleurs automobiles se sont concentrés sur la recyclabilité des pièces automobiles, principalement pour les pièces en acier et en fer.

D’autres éléments importants pris en compte dans le recyclage sont l’obtention des polymères, des fluides et des matériaux naturels pour la vente ou la réutilisation.

Chaque année, on estime que plus de 27 millions de voitures dans le monde arrivent en fin de vie. Les vieux véhicules et les modèles impliqués dans des accidents représentent la majeure partie des voitures envoyées au recyclage.

Le recyclage des véhicules hors d’usage comporte quatre étapes fondamentales :

  • Le démantèlement
  • Le broyage
  • Le déchiquetage
  • La récupération des matériaux

Les tôles, les pièces magnétiques, le gaz, les sièges, la chaîne stéréo, les roues, etc. sont retirés et revendus. L’acier représente le plus gros matériau à recycler dans la catégorie des métaux, suivi des métaux ferreux et non ferreux.

Plus de 18 millions de tonnes d’acier sont recyclées chaque année à partir de véhicules hors d’usage. Les technologies de séparation telles que les courants de Foucault, le laser, l’infrarouge et la séparation par flottation sont utilisées pour séparer les métaux non ferreux en flux purs de matériaux qui sont ensuite envoyés à la refonte.

c. Quelle est la croissance de la thématique ?

L’industrialisation et l’urbanisation rapides dans le monde entier constituent l’une des principales raisons de la croissance du marché du recyclage automobile.

En outre, l’utilisation massive de déchets métalliques, en particulier d’acier, pour produire des voitures moins chères, plus légères et plus économes en carburant est un autre facteur de croissance.

La sensibilisation croissante des consommateurs aux avantages environnementaux de l’utilisation de matériaux recyclés et la diminution de la dépendance aux ressources naturelles contribuent également à l’expansion du marché. Les recycleurs automobiles utilisent des équipements et des processus sophistiqués pour retirer les polymères, les fluides et les ressources naturelles des véhicules recyclés avec un impact minimal sur l’environnement.

En outre, ils utilisent divers outils sophistiqués, comme des capteurs optiques, pour localiser les fragments métalliques microscopiques dans la ferraille.

D’autres facteurs, comme l’utilisation croissante de batteries recyclées dans la production d’appareils grand public et l’application de normes réglementaires visant à réduire les risques environnementaux liés à l’élimination des batteries, du caoutchouc, des huiles et d’autres matériaux, devraient stimuler le marché du recyclage automobile dans les années à venir.

En moyenne, environ 95 % du volume d’un véhicule est recyclable, 90 % de son volume et 50 % de son huile de lubrification. Globalement, ce mouvement de recyclage est bénéfique pour l’environnement, notamment en termes de réduction de la pollution et de préservation des ressources. Il présente également des perspectives financières importantes pour les personnes qui souhaitent devenir recycleurs.

Le marché mondial du recyclage des voitures représentait une part de revenu de 31 milliards de dollars et devrait atteindre 138 milliards de dollars, avec un TCAC de 20,4 % entre 2021 et 2030.

d. Qui sont les leaders dans la thématique ?

Bien que l’idée ait à peine dépassé le stade conceptuel, les constructeurs automobiles se précipitent déjà pour revendiquer la supériorité circulaire.

« GM Technology est un leader de l’économie circulaire », se vante un communiqué de presse de 2020. BMW, Ford, Toyota, Tesla et d’autres ont également fait des déclarations sur l’avenir circulaire.

Cependant ces groupes font appel à d’autres groupes spécialisés, des « pures players » parmi lesquels :

  • LKQ Corporation
  • Sims Metal Management Limited
  • Schnitzer Steel Industries, Inc

Et des sociétés non cotées (ou pas encore) telles que : Scholz Recycling GMBH, Eco-Bat Technologies Ltd, European Metal Recycling (EMR), Hensel Recycling Group, Tianqi Automation Engineering Co., Ltd. (Miracle Automation), Keiaisha Co., Ltd

e. Un défi pour les recycleurs

Un article du New York Times signale qu’une étude publiée en 1998 par la Society of Automotive Engineers a révélé que les berlines américaines de taille moyenne comportaient environ 20’000 composants. Depuis cette date, les voitures n’ont fait que gagner en complexité, ce qui constitue un défi pour les recycleurs. Mais cela est aussi une opportunité puisqu’il y a beaucoup de place pour l’amélioration en fin de vie du véhicule.

f. Synthèse

À l’ère de la fabrication circulaire, le business du recyclage de voiture fait de plus en plus de sens et devient une évidence. Par ailleurs, plus les véhicules vont se moderniser (et s’électrifier) plus de nouveaux composants vont voir le jour. C’est définitivement un thème d’investissement à forte croissance qu’il faudra surveiller de très près ces prochains trimestres.

John Plassard 2 novembre

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques