Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Immobilier coté : « La volatilité des marchés ralentit fortement, les performances positives demeurent »

Au fur et à mesure que les marchés s’éloignent de la zone maximale de turbulence observée il y a un an avec la première vague de la COVID-19, la volatilité mesurée sur un an glissant se réduit fortement (25.3 % pour l’indice de référence FTSE EPRA de l’immobilier coté en Eurozone, en recul de 10.8 points en mars par rapport au mois précédent...

Au fur et à mesure que les marchés s’éloignent de la zone maximale de turbulence observée il y a un an avec la première vague de la COVID-19, la volatilité mesurée sur un an glissant se réduit fortement (25.3 % pour l’indice de référence FTSE EPRA de l’immobilier coté en Eurozone, en recul de 10.8 points en mars par rapport au mois précédent) et retrouve des niveaux plus proches de sa moyenne historique. Le secteur des foncières en bénéficie en termes de performance, avec une progression sur un an glissant de 18.7 %.

Cela illustre l’attractivité d’une allocation immobilière en actions, dont le ratio de Sharpe estimé à travers les cycles de marché (1.08 pour la part P à fin mars pour Sofidy Sélection 1 dont la performance depuis sa création en novembre 2014 atteint 64.4 %) permet de mesurer la surperformance ajustée du risque.

Outre une gestion prudente, nous nous efforçons avec SOFIDY Sélection 1 de déployer une liberté d’action au travers :

  • de la possibilité d’investir jusqu’à 20 % de l’actif dans des valeurs non libellées en euros,
  • de l’ajout mesuré de valeurs appartenant à des secteurs connexes de l’immobilier (infrastructures, distribution, promotion),
  • d’une stratégie active de gestion de la trésorerie visant à pouvoir modifier rapidement la pondération de telle ou telle thématique et de limiter l’impact sur la gestion des mouvements de collecte.

Le bêta de SOFIDY Sélection 1 qui traduit sa dépendance par rapport à son indice de référence et est une vraie mesure de la gestion active est ainsi limitée pour la part P à 0.67 à fin mars.

La préférence actuelle des marchés pour les valeurs cycliques dont les perspectives de rebond à horizon d’un an en termes d’activité et de profitabilité sont fortes nous a conduit en mars à constituer des lignes en Carrefour, Eiffage et Berkeley Group (promotion, en particulier dans des zones urbaines complètes à régénérer dans l’agglomération londonienne) et à accroître le poids du commerce de proximité dans le fonds. Par ailleurs, notre exposition aux actifs de logistique est demeurée très élevée à 17.2 % dans un contexte de réversion locative positive et de progression des valorisations dont ont témoigné les résultats de SEGRO (avec une hausse de 2.9 % des loyers à périmètre constant en 2020 et un bond de 10.3 % de la valeur d’actif), la première foncière européenne sur ce segment.

Laurent Saint Aubin 15 avril

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques