Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Imparfaite lève 3 millions d’euros pour encourager l’accès au vintage et défendre une mode plus respectueuse de l’environnement

Imparfaite, marketplace spécialisée dans la vente de vêtements et accessoires vintage, accueille à son capital dans le cadre de sa levée de 3 M€ en Série A, Alter Equity, fonds pionnier de l’investissement à impact dans le non-côté en France.

Imparfaite : une start-up engagée pour une mode plus responsable

Fondée en 2017 par Camille Gabbi et Ariane de Béchade, Imparfaite est le seul acteur de l’habillement de seconde main en ligne proposant des vêtements et accessoires vintage, des années 30 à 2000, chinés par des professionnels. Imparfaite sélectionne des articles sur la base de son carnet de tendances et propose sur son site internet www.imparfaite.com des pièces vintage de style à un prix modéré, équivalent à celui des marques de fast fashion. Les fondatrices d’Imparfaite rêvent que les clientes du fast fashion renoncent à cette mode polluante et peu respectueuse de ses salariés pour lui préférer des vêtements non neufs. La startup fédère aujourd’hui un réseau de plus de 3 000 vendeurs partenaires d’articles vintage, le plus important d’Europe, et une communauté de 17 000 clientes.

Cette levée de fonds intervient dans un contexte porteur : la prise de conscience de l’ampleur des dérèglements environnementaux entraîne une évolution des comportements d’achat vers des pratiques plus éco-responsables. Ainsi, 2 français sur 3 se disent prêts à se détourner des marques de vêtements non respectueuses des personnes et de l’environnement[1].

En offrant à des vêtements fabriqués il y a plus de 20 ans une nouvelle vie, Imparfaite permet de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie et d’eau ainsi que les nombreux traitements chimiques associés à la production de vêtements neufs. Son modèle constitue une alternative durable à l’une des industries les plus polluantes. En 2021, la société a vendu plus de 27 000 articles, permettant d’éviter l’émission de 740 tonnes de CO2 si ces vêtements avaient été achetés neufs[2]. Ce chiffre correspond aux émissions de CO2 liées à la consommation électrique annuelle moyenne d’environ 5 600 foyers en France[3].

Financer l’accélération du déploiement en France d’Imparfaite

La levée de fonds permettra à Imparfaite d’accélérer son développement en France, notamment avec le lancement d’un nouveau site internet et d’une application mobile. La société, comptant 10 collaborateurs aujourd’hui, renforcera également ses équipes tech et marketing.

« La mode étant un éternel recommencement, pourquoi reproduire en neuf ce qui existe déjà quelque part ? Grâce au vintage, nous croyons qu’un placard peut être embelli et renouvelé sans augmenter l’empreinte carbone du secteur, sans produire de nouvelles pièces. » soutient Camille Gabbi, co-fondatrice et CEO d’Imparfaite.

« Nous étions en quête de qualité, de style et d’éco-responsabilité, tout cela à prix doux. Le vintage est apparu comme une évidence, mais il était encore réservé aux initiées, car chiner est un art et il fallait avoir de la patience et beaucoup de temps. Imparfaite est née ! » continue Ariane de Béchade, co-fondatrice et CBO d’Imparfaite.

La marque est soutenue par l’investisseur Alter Equity. Sa fondatrice, Fanny Picard, ajoute : « Nous payons de moins en moins cher certains vêtements et en achetons plus que nous gardons moins longtemps, ce qui a un impact significatif sur l’environnement et les ressources. En valorisant les pièces vintage et en leur offrant une nouvelle vie, Imparfaite permet à chaque cliente de ressentir le plaisir de dénicher une pièce rare voire unique et de consommer de façon responsable pour contribuer à sa mesure à résoudre les défis écologiques de notre époque. »

Next Finance 14 septembre

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques