Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

L’accélération du resserrement monétaire sous surveillance cette semaine

Les indices américains seront fermés aujourd’hui, mais une semaine encore difficile attend les marchés. Après la hausse de 75 points de base de la Fed mercredi dernier, le président de la réserve fédérale américaine sera audité devant le congrès mercredi et jeudi.

Les indices américains seront fermés aujourd’hui, mais une semaine encore difficile attend les marchés. Après la hausse de 75 points de base de la Fed mercredi dernier, le président de la réserve fédérale américaine sera audité devant le congrès mercredi et jeudi. Celui-ci devrait donner, comme chaque semestre, un compte-rendu de la politique monétaire suivie et à venir, ainsi que son impact sur l’économie.

Les marchés doivent s’attendre à un discours ferme quant à l’accélération du resserrement de la politique monétaire dans les prochains mois. Celui-ci pourrait confirmer une nouvelle hausse de 75 points de base en juillet et une nouvelle hausse de 50 à 75 points de base en septembre prochain.

Par ailleurs, Jerome Powell devrait faire des commentaires quant au risque de ralentissement économique forcé par les hausses de taux. Bien que celui-ci devrait écarter le risque de récession, la politique actuelle vise à réduire la demande et donc probablement à forcer une récession pour réduire l’inflation.

Du côté de la BCE, nous écouterons 9 interventions de différents membres de la banque centrale européenne cette semaine, ainsi que Christine Lagarde ce lundi. Celle-ci pourrait, enfin, confirmer une hausse de taux de 50 points de base en juillet, voire préciser la rapidité du resserrement monétaire à venir.

Par ailleurs, le bulletin économique de la BCE sera publié jeudi et pourrait faire ressortir un risque d’aggravation du ralentissement économique dans la zone euro.

Coté statistiques, après la publication ce matin des prix à la production en Allemagne, qui continuent de fortement progresser, à plus de 33%, peu d’autres données seront surveillées dans la journée. Il faudra attendre mercredi, avec l’indice des prix à la consommation (IPC) au Royaume-Uni, toujours attendu en hausse, à près de 9,1% en annuel, ainsi que les prix à la production.

Jeudi, l’activité en zone euro, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis sera surveillée, avec les PMI manufacturier et de services. Ils restent encore au-delà de la zone de contraction, mais pourraient montrer une poursuite de la détérioration de l’activité.

Enfin, vendredi nous suivrons l’IFO climat des affaires et des perspectives en Allemagne, mais les investisseurs seront particulièrement attentifs à la confiance des consommateurs aux Etats-Unis, une nouvelle fois attendue au plus bas depuis plus de 50 ans.

Le Bitcoin sera surveillé de près également, après la chute sous les 20 000 dollars ce week-end. Ce niveau correspond au plus haut du précédent bull market de 2017.

La cassure technique pourrait conduire à une nouvelle forte accélération baissière, mais pourrait surtout, si le bitcoin s’installe sous ce niveau, conduire à un désintéressement de beaucoup d’investisseurs pendant un moment. L’évolution autour des 20 000 dollars sera donc déterminante dans la psychologie des investisseurs à moyen terme.

D’autres informations seront à suivre, avec notamment la perte de majorité à l’Assemblée nationale du président français, la discussion autour du retrait des taxes sur les importations américaines de produits chinois ou encore l’évolution des matières premières, qui chutent sur fond de craintes de récession.

Vincent Boy 21 juin

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques