Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

L’or, un actif stratégique au cœur de la guerre

Puisqu’il n’est le passif et la dette de personne, l’or est une valeur refuge de choix en cas de graves tensions géopolitiques, et plus encore en cas de guerre. Le conflit en Ukraine ne fait pas exception.

L’or valeur refuge s’envole

Le cours de l’or a significativement progressé depuis début février à mesure que les tensions autour de l’Ukraine se sont intensifiées. Le 4 mars, une semaine après l’invasion du pays, le cours a atteint un record historique en euros (1747 euros). Le Cac 40 et la plupart des indices actions ont quant à eux enregistré une performance de même ampleur que le métal jaune, mais négative.

Selon Laurent Schwartz, Président-Directeur Général du Comptoir National de l’Or : "Les acteurs de marchés se trouvent face à une situation où tous les scénarii sont possibles, y compris celui d’une guerre mondiale entre puissances nucléaires. Pris de court, et devant la difficulté d’évaluer les probabilités et les impacts des scenarii, ils se tournent logiquement vers le seul actif qui ne peut pas faire défaut ou faillite : l’or. Le métal jaune est en effet considéré par certains comme une quasi-monnaie, mais qui n’est rattachée à aucun état."

Comment Poutine a construit son indépendance stratégique grâce à l’or

Lors de la prise de pouvoir de Vladimir Poutine, en août 1999, les réserves d’or de la Russie s’élevaient à 457 tonnes, et elles atteignent aujourd’hui officiellement 2298 tonnes. Sous le règne de Poutine, en 22 ans, les réserves d’or de la Russie ont donc été multipliées par 5. Aucun autre pays au monde n’a acheté autant d’or. La Russie détient désormais les 5ème réserves mondiales d’or, valorisées à environ 140 milliards de dollars.

Il faut d’abord noter qu’il ne s’agit que de chiffres officiels tels que rapportés au FMI par les autorités russes elles-mêmes. Il est donc possible que les achats se poursuivent discrètement, loin des marchés internationaux, auprès des producteurs nationaux (rappelons que la Russie est le 2ème producteur mondial de métal jaune, derrière la Chine).

Laurent Schwartz 7 mars

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques