Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Le Groupe LIP annonce le rachat d’AGENTIS et se développe en Nouvelle-Aquitaine

Le Groupe LIP (140 agences, 340 M€ de CA 2021, 580 permanents, Lyon) acquiert en ce début d’année la société d’intérim AGENTIS (Poitiers), spécialisée dans les métiers de l’Industrie qualifiée, du Bâtiment, du Tertiaire et du Transport.

Avec un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros et 6 agences en Nouvelle-Aquitaine, elle permet à LIP de compléter son maillage national dans les villes où le groupe n’est pas encore implanté. L’objectif étant d’atteindre 500 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023 et la place de leader français de l’intérim spécialisé dans les années à venir.

AGENTIS ENTRE DANS LE SILLON DU GROUPE LIP

En moins de 20 ans, LIP s’est imposé dans le paysage sectoriel de l’intérim et du recrutement avec, pour preuve, une place dans le top 15 au classement Xerfi. Sa stratégie de croissance, annoncée en 2021, consiste à compléter son maillage territorial avec l’ouverture de nouvelles agences. Cela passe par le « Projet 24 » en interne, mais aussi par la croissance externe, désormais officielle, qui a notamment pour objectif d’éviter les doublons d’agences d’intérim dans certaines villes.

AGENTIS a été créée en 2003 par Christophe Ducreau à Poitiers. L’entreprise est spécialisée dans le recrutement en CDI, CDD et intérim et dans les mêmes métiers que le Groupe LIP : Industrie, Bâtiment, Tertiaire, Transport. Ses 6 agences sont situées à Poitiers, Châtellerault, La Rochelle, Bressuire et Niort en Nouvelle-Aquitaine et à Tours en Centre-Val de Loire. En 2021, elle comptait 35 salariés permanents et a réalisé un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros.

« Christophe et moi nous nous sommes rencontrés pour la première fois en juin 2020 puis la vente s’est officialisée en janvier 2022. On apprend désormais à se connaître et à comprendre le fonctionnement de chaque société pour que le mariage soit viable sur le long terme. C’est une très belle acquisition et AGENTIS est une belle boutique, solide et saine, qui est très bien structurée » indique Fabrice Faure, Président fondateur du Groupe LIP.

MÊME PHILOSOPHIE, MÊME TYPOLOGIE DE CLIENTS : DEUX ENTREPRISES COMPLÉMENTAIRES

Chaque agence d’intérim AGENTIS est spécialisée dans un domaine d’activité, comme chez LIP. C’est un premier point commun à noter et l’un des plus importants. Cette hyperspécialisation permet de connaître parfaitement le marché de l’emploi local et de pouvoir compter sur des partenaires de confiance. Les chargés de recrutement possèdent également une expertise identique aux équipes LIP. Ils savent trouver le bon profil, avec un intérêt certain pour le “feeling”, cher au Groupe lyonnais.

« Nous avons un point commun important, à savoir la typologie de clients. La majorité des entreprises de leur réseau sont des TPE et PME. La part des accords nationaux représente seulement 15 %, un peu comme chez LIP. Nous allons nous pencher davantage sur les clients, d’autant plus que c’est un territoire très industrialisé que nous connaissons peu. » indique Renaud Ponsot, Directeur Général Groupe LIP.

LES PREMIERS PAS ENSEMBLE ET VERS L’AVENIR

Renaud Ponsot et Thierry Labalme, tout juste nommés directeurs généraux du Groupe LIP, se sont rendus dans les agences AGENTIS ces dernières semaines : « Partout où nous sommes allés, nous avons été très bien accueillis et il y a une véritable identité, un attachement à l’entreprise, et cela nous conforte dans notre acquisition. La majorité des salariés sont en poste depuis plus de cinq ans et certains depuis près de dix ans. Là aussi, c’est la preuve que la société AGENTIS tient la route et nous y sommes particulièrement sensibles » précise Renaud Ponsot.

Le Groupe LIP compte transformer l’essai avec cette croissance externe et ne pas s’arrêter en si bon chemin. « Notre priorité est le "Projet 24" avec l’ouverture de 24 nouvelles agences d’intérim LIP d’ici à 2023 et nous avons pour objectif d’atteindre 500 millions d’euros de chiffre d’affaires l’année prochaine alors nous étudions d’autres dossiers… Affaire à suivre ! » conclut Fabrice Faure.

Next Finance 23 février

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques