Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Le temps d’agir

Les grands équilibres du monde vacillent, les rapports sur l’état de notre planète et ses écosystèmes se succèdent, tous plus alarmants les uns que les autres. Mais il est encore temps d’agir. Nous restons convaincus que la finance a un rôle crucial à jouer en drai­nant les capitaux vers les entreprises les plus responsables.

Les grands équilibres du monde vacillent, les rapports sur l’état de notre planète et ses écosystèmes se succèdent, tous plus alarmants les uns que les autres. Mais il est encore temps d’agir. Nous restons convaincus que la finance a un rôle crucial à jouer en drai­nant les capitaux vers les entreprises les plus responsables. Nous sommes convaincus de la force que peut revêtir l’investissement à impact sur les marchés financiers.

Pionnier de l’investissement à impact coté, La Financière de l’Échiquier (LFDE) poursuit sa quête d’impact [1] et s’est dotée en 2021 d’une doctrine d’impact rigoureuse et novatrice, qui reflète notre positionnement singulier et exigeant et fixe un cadre à nos investissements à impact.

Fonds précurseur, lancé dès 2017, Echiquier Positive Impact Europe [2] continue d’écrire son histoire avec les entreprises européennes qu’il sélectionne et accompagne. En 2021, l’exi­gence de son processus d’investissement a été renforcée, et des indicateurs d’impact ex ante ont été formalisés. Sa quête d’impact social s’est elle aussi intensifiée : nous avons décidé d’engager une partie de nos clients dans le choix d’un projet à fort impact social auquel nous avons apporté un soutien financier supplémentaire, en lui reversant une partie des frais de gestion du fonds. Leur implication, que nous avons tenu à orchestrer, a permis de choisir une association engagée en quête d’impact social, La Fondation Excellence Ruralité, qui participe à la redynamisation de la France périphérique en développant un nouveau mo­dèle d’écoles adaptées aux besoins des territoires ruraux.

L’engagement de l’équipe de gestion d’Echiquier Positive Impact Europe est aussi et avant tout celui d’une équipe qui accompagne au fil du temps les entreprises en porte­feuille, en partageant avec elles des axes de progrès extra-financiers, suivis dans le temps. Si nous ne perdons pas de vue que les progrès réalisés dans les politiques environne­mentales et/ou sociales déployées par les entreprises sont avant tout le fruit du travail des équipes dirigeantes, nous sommes convaincus qu’il est du devoir et du ressort des investisseurs de partager leur expertise et d’aider à accentuer leurs impacts positifs et à réduire leurs externalités négatives, au service du bien commun.

2021 aura été une année intense, une année d’accomplissement et de doute, de progrès vers un modèle plus durable, d’engagements individuels et collectifs. Ce 4e rapport annuel d’impact [3] retrace le chemin parcouru sur l’année, mesure les impacts positifs et négatifs atteints, au regard de chaque entreprise et de chacun des 9 Objectifs de Développement Du­rable (ODD) définis par les Nations unies, sur lesquels se fonde sa stratégie d’investissement.

La gamme à impact de LFDE s’étend, et nous continuerons à consacrer toute notre énergie au service de l’impact et des entreprises.

Olivier de Berranger 17 juin

Notes

[1] L’attention de l’investisseur est attirée sur le fait que son investissement dans le compartiment ne génère pas d’impact direct sur l’environnement et la société mais que le compartiment cherche à sélectionner et à investir dans les entreprises qui répondent à des critères précis définis dans la stratégie de gestion.

[2] Le fonds est majoritairement investi en actions et est principalement exposé au risque de perte en capital, au risque action, au risque de change, et au risque lié à la gestion discrétionnaire. Pour plus d’informations sur les caractéristiques, les risques et les frais de ce fonds, nous vous invitons à lire les documents réglementaires disponibles sur notre site internet www.lfde.com. L’attention de l’investisseur est attirée sur le fait que la société de gestion peut décider de mettre fin aux accords de commercialisation de ses organismes de placement collectif conformément à l’article 93 bis de la directive 2009/65/CE et à l’article 32 bis de la directive 2011/61/UE.

[3] Pour accéder au quatrième rapport d’impact d’Echiquier Positive Impact Europe, cliquez ici

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques