Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Les sanctions pleuvent contre la Russie

Les forces russes continuent de mettre la pression sur l’Ukraine, mais restent actuellement repoussées de Kiev par l’armée ukrainienne.

De nombreux pays européens ont décidé de retirer l’accès au SWIFT pour certains établissements bancaires russes et cela devrait conduire à des échecs de paiements entre banques dans le monde.

Le système SWIFT est un système de messagerie, qui permet de communiquer entre les banques à l’international et des milliers de paiements passent par ce système de réglementation.

De son côté, la Russie bloque la possibilité de vendre des actions russes par les étrangers et les marchés de la dette ouvriront ce matin avec trois heures de retard, afin d’éviter une vente massive des actifs liés à la Russie.

Par ailleurs S&P rating, l’une des principales agences de notations vient de réduire la note de crédit de la Russie en junk bond, soit une note reflétant son instabilité et le risque adossé à de tels actifs.

Le rouble chute de près de 30% à un plus bas historique face au dollar ce matin, suite à l’annonce des sanctions durant le weekend.

Pour la première fois de son historie, l’Union européenne va acheter et envoyer des armes dans un pays en guerre, afin de soutenir l’Ukraine de l’invasion russe. Par ailleurs la présidente de la Commission européenne soutien une entrée de l’Ukraine dans l’Union européenne, en précisant « ils sont l’un d’entre nous ».

Alors que la Russie a mis ses forces nucléaires en alerte ce weekend, une rencontre entre l’Ukraine et la Russie est prévue à la frontière avec le Belarus bientôt. Bien que le président ukrainien ne voit pas d’issue favorable possible, il accepte quand même la rencontre si cela peut aider de près ou de loin à trouver la paix.

Pendant ce temps, les Nations Unies ont programmé un comité d’urgence afin d’analyser la situation et prendre des décisions sur le comportement à adopter face à ces menaces.

Suite à ces différentes annonces durant le weekend, les investisseurs devraient se tourner vers le dollar américain comme valeur d’échange de réserve, mais également vers le cours de l’or.

Le prix du pétrole et de l’énergie devraient également continuer de fortement progresser et pourrait rester au-delà du seuil symbolique des 100 dollars pour un moment.

Les forces russes continuent de mettre la pression sur l’Ukraine, mais restent actuellement repoussées de Kiev par l’armée ukrainienne.

De nombreux pays européens ont décidé de retirer l’accès au SWIFT pour certains établissements bancaires russes et cela devrait conduire à des échecs de paiements entre banques dans le monde.

Le système SWIFT est un système de messagerie, qui permet de communiquer entre les banques à l’international et des milliers de paiements passent par ce système de réglementation.

De son côté, la Russie bloque la possibilité de vendre des actions russes par les étrangers et les marchés de la dette ouvriront ce matin avec trois heures de retard, afin d’éviter une vente massive des actifs liés à la Russie.

Par ailleurs S&P rating, l’une des principales agences de notations vient de réduire la note de crédit de la Russie en junk bond, soit une note reflétant son instabilité et le risque adossé à de tels actifs.

Le rouble chute de près de 30% à un plus bas historique face au dollar ce matin, suite à l’annonce des sanctions durant le weekend.

Pour la première fois de son historie, l’Union européenne va acheter et envoyer des armes dans un pays en guerre, afin de soutenir l’Ukraine de l’invasion russe. Par ailleurs la présidente de la Commission européenne soutien une entrée de l’Ukraine dans l’Union européenne, en précisant « ils sont l’un d’entre nous ».

Alors que la Russie a mis ses forces nucléaires en alerte ce weekend, une rencontre entre l’Ukraine et la Russie est prévue à la frontière avec le Belarus bientôt. Bien que le président ukrainien ne voit pas d’issue favorable possible, il accepte quand même la rencontre si cela peut aider de près ou de loin à trouver la paix.

Pendant ce temps, les Nations Unies ont programmé un comité d’urgence afin d’analyser la situation et prendre des décisions sur le comportement à adopter face à ces menaces.

Suite à ces différentes annonces durant le weekend, les investisseurs devraient se tourner vers le dollar américain comme valeur d’échange de réserve, mais également vers le cours de l’or.

Le prix du pétrole et de l’énergie devraient également continuer de fortement progresser et pourrait rester au-delà du seuil symbolique des 100 dollars pour un moment.

Les contrats futures sur indices sont actuellement en fortes baisses aux Etats-Unis comme en Europe et l’indice de volatilité évolue sur un plus haut depuis février 2021.

Le cours du Bitcoin continue de se maintenir, mais devrait ne pas tenir la forte chute que les marchés pourraient subir à l’ouverture. Sa forte corrélation avec les actifs spéculatifs américains pourrait donner lieu à une belle correction du Bitcoin à l’ouverture des marchés US.

En revanche, les sanctions envers la Russie et notamment concernant le retrait du Swift pourraient conduire les banques centrales et notamment la Fed aux Etats-Unis, à poursuivre leur soutien aux marchés financiers et peut être même décaler le resserrement monétaire initialement prévu.

Pour rappel, la réserve fédérale américaine doit mettre fin au rachat d’actifs début mars, avant de relever ses taux lors du FOMC des 15 et 16 mars. La situation actuelle et notamment la course au dollar, pourrait mettre un stop à ce calendrier pour lui permettre de soutenir le système monétaire.

La probabilité d’une hausse de taux de 50 pdb a d’ailleurs fortement baissé durant le weekend, passant de 25% à seulement 5% ce matin.

sur indices sont actuellement en fortes baisses aux Etats-Unis comme en Europe et l’indice de volatilité évolue sur un plus haut depuis février 2021.

Le cours du Bitcoin continue de se maintenir, mais devrait ne pas tenir la forte chute que les marchés pourraient subir à l’ouverture. Sa forte corrélation avec les actifs spéculatifs américains pourrait donner lieu à une belle correction du Bitcoin à l’ouverture des marchés US.

En revanche, les sanctions envers la Russie et notamment concernant le retrait du Swift pourraient conduire les banques centrales et notamment la Fed aux Etats-Unis, à poursuivre leur soutien aux marchés financiers et peut être même décaler le resserrement monétaire initialement prévu.

Pour rappel, la réserve fédérale américaine doit mettre fin au rachat d’actifs début mars, avant de relever ses taux lors du FOMC des 15 et 16 mars. La situation actuelle et notamment la course au dollar, pourrait mettre un stop à ce calendrier pour lui permettre de soutenir le système monétaire.

La probabilité d’une hausse de taux de 50 pdb a d’ailleurs fortement baissé durant le weekend, passant de 25% à seulement 5% ce matin.

Vincent Boy 1er mars

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques