Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Myron Scholes : « Le futur de la finance passera par l’innovation »

Pour Myron Scholes, Chief Investment Strategist chez Janus Henderson, prix Nobel de l’économie en 1997 et célèbre co-inventeur du modèle Black & Scholes, l’intelligence artificielle va permettra au monde de la financer de traiter davantage de données dans les années à venir.

Myron Scholes a gravé à jamais son nom dans l’histoire de la finance moderne, en obtenant le prix Nobel en 1997 avec Robert Merton pour ses travaux sur le modèle d’évaluation des options. Pourtant, si ces travaux ont fait progresser la maitrise du fonctionnement de ces produits financiers complexes, Myron Scholes pense que « la finance continuera d’être innovante au cours des prochaines décennies », comme il l’a rappelé au cours d’une conférence organisée par le gérant Janus Henderson à laquelle assistait la rédaction de Next-Finance.

Les innovations au cœur de la finance de demain

Selon lui, les innovations en matière financière seront notamment rendues possibles par les nouvelles technologies, permettant le traitement de plus grandes quantités de données. Cela passera notamment par le recours à l’intelligence artificielle (IA), à même d’organiser et d’analyser ces bases de données afin de proposer les stratégies d’investissement de demain.

Construire les infrastructures

Selon Myron Scholes, pour se faire, des infrastructures adéquates seront nécessaires pour satisfaire les exigences élevées que l’IA impose à l’architecture informatique. Sur ce point, la blockchain peut notamment fournir des solutions technologiques intéressantes, étant « l’avenir du stockage des données, car elle permet de voir la séquence des transactions, pas seulement le traitement final », selon Myron Scholes.

Optimiste pour le futur de la finance

D’ailleurs, pour le célèbre économiste, le changement de paradigme que vous vivons actuellement avec le retour de l’inflation et la fin de la période de taux bas, est propice au développement de toutes ces nouvelles technologies. En effet, d’après lui, ce sont les chocs économiques qui sont à l’origine des principales innovations dans le monde de la finance, prenant l’exemple de la crise des années 1970 avec la naissance de la négociation d’options sur le CBOE (Chicago Board Options Exchange) et le lancement des premiers fonds indiciels par Vanguard en 1974. En effet, l’échec de l’innovation vient du fait qu’on ne tient pas compte du risque extrême, d’après Myron Scholes. Selon lui, il faut avoir soi-même vécu les krachs de la bourse de Wall Street de 1987 (« Black Monday ») ou un événement similaire de « queue de distribution » pour véritablement s’en souvenir et innover en conséquence.

Biographie

Né au Canada en 1941, Myron Scholes est professeur de Finance, émérite, à Stanford, ayant obtenu en 1997 le prix Nobel en Sciences Economique (avec Robert Merton) pour ses travaux permettant de déterminer la valeur des instruments dérivés, étant également le co-auteur du modèle de valorisation d’options baptisé "Black-Scholes". Par ailleurs, depuis 2014, Myron Scholes est responsable des stratégies d’investissement chez Janus Henderson. Précédemment, il a notamment été un associé du fonds alternatif américain Long-Term Capital Management LP. Myron Scholes est également professeur de finance à l’Université de Chicago, professeur de recherche à l’institut Hoover, professeur et directeur du centre de recherche du MIT Sloan School of Management. Myron Scholes a obtenu son doctorat à l’Université de Chicago en 1969.

***************************

RF 2 novembre

Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques