Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Rosaly lève 10M€ pour devenir le leader européen du salaire à la demande

Un 2ème tour de table pour la Fintech qui a introduit en France la digitalisation du salaire à la demande, après celui en pre-seed de 1,5M€ en avril 2021 mené par Fin Capital, un fonds américain spécialisé FinTech, accompagné par The Treasury VC, FJ Labs, Auxxo, LeFonds VC, Clocktower, Kraken Ventures, Audeo Ventures, Sie Ventures et Moving Capital.

Un 2ème tour de table pour la Fintech qui a introduit en France la digitalisation du salaire à la demande, après celui en pre-seed de 1,5M€ en avril 2021 mené par Fin Capital, un fonds américain spécialisé FinTech, accompagné par The Treasury VC, FJ Labs, Auxxo, LeFonds VC, Clocktower, Kraken Ventures, Audeo Ventures, Sie Ventures et Moving Capital.

Tous ces VC sont convaincus que le salaire à la demande est une des plus grosses révolutions des Fintech dans les années à venir.

Une levée de fonds de 10M€ qui va permettre à Rosaly d’ouvrir plusieurs pays en Europe d’ici fin 2024 et de recruter.

L’ambition de Rosaly est de devenir le leader européen de son marché.

Elle permet à tous les salariés de toucher leur salaire à la demande sans frais, en fonction de leurs besoins, et de gagner en pouvoir d’achat…

… et aux RH de disposer d’un process simple et économique qui leur fait gagner du temps et fidélise leurs salariés.

Le digital au service du pouvoir d’achat des salariés

Rosaly est une Fintech innovante à impact social B Corp, fondée fin 2019 par Arbia SMITI. Elle a pour mission d’aider les entreprises à améliorer à la fois le bien-être financier de leurs salariés et leur marque employeur grâce à une solution digitalisée d’acompte sur salaire, ou salaire à la demande, accompagnée d’un dispositif d’éducation financière.

Les Français payent chaque année 7 milliards d’euros en agios bancaires, et 95% des découverts bancaires des salariés sont dûs à des imprévus financiers, Rosaly leur offre une opportunité gratuite de mieux gérer leur budget personnel et de gagner du pouvoir d’achat, très simplement depuis son application.

Ayant déjà 150 clients en France, Rosaly a signé un partenariat en juin 2022 avec 3 des plus grands acteurs du marché des avantages sociaux aux salariés en Europe : Sodexo Pass France, le Groupe Up, et la plateforme Bimpli, qui gère les avantages salariaux du Groupe BPCE. Cet accord va améliorer le bien-être financier de 33 millions de salariés en Europe et en Afrique du Nord grâce à un accès digitalisé et gratuit à l’acompte sur salaire.

Et la solution de Rosaly est partenaire de la marketplace d’ADP, le plus grand éditeur de paye au monde, en tant que partenaire officiel, offrant ainsi aux entreprises une solution centralisée d’acompte sur salaire.

Des investisseurs experts du salaire à la demande

Ce nouveau tour de table est mené par Fin Capital, un fonds américain (1,5 mrds$ sous gestion) qui a investi dans Dailypay, la 1ère licorne américaine proposant une solution de salaire à la demande aux Etats-Unis.

Ce VC est suivi par The Treasury VC (fondé par les créateurs des licornes fintech américaines Acorns et Betterment), Haymaker (US), FJ Labs (US), Auxxo (DE), LeFonds VC (FR/US), Clocktower (US), et Kraken Ventures (UK) .

L’acompte sur salaire est un concept déjà mature aux Etats-Unis, de grandes entreprises comme Walmart, Starbucks, l’utilisent depuis de nombreuses années avec des résultats mesurables. L’Angleterre et l’Amérique du sud l’utilisent aussi depuis longtemps.

Tous ces fonds d’investissement sont convaincus que le salaire à la demande est une des plus grosses révolutions des Fintech dans les années à venir.

Un marché de 100 millions de salariés

Le marché de l’acompte sur salaire cible environ 100 millions de salariés en Europe. Un secteur en croissance forte en cette période où tout le monde est demandeur : les salariés en recherche de pouvoir d’achat et de souplesse financière, et les employeurs qui doivent à la fois fidéliser leurs salariés et donner envie aux meilleurs de les rejoindre.

Les usages évoluent : en janvier 2022, une étude OpinionWay pour Rosaly dévoilait le souhait des Français de toucher leur salaire plusieurs fois dans le mois : ainsi, 57% des moins de 35 ans aimeraient recevoir leur salaire tous les 15 jours.

Devenir leader européen et étendre ses services

Très présente dans les secteurs du retail, de la restauration, de l’hôtellerie, des services à la personne et de l’industrie en France, Rosaly ambitionne grâce à cette levée de fonds de :

  • Devenir le leader européen à court terme en ouvrant plusieurs pays en Europe dans les 2 prochaines années (Italie, Belgique, Pays Bas, Allemagne, etc.)
  • Déployer un produit complet lié au bien-être financier avec, outre le salaire à la demande, de nouveaux produits financiers comme le coaching budgétaire, l’épargne sur le salaire, le cashback, une carte bancaire, etc.
  • Renforcer ses partenariats avec les acteurs principaux du marché comme ADP, Sodexo, le Groupe BPCE, le Groupe UP etc.
  • Recruter une centaine de profils d’ici fin 2024.

Arbia Smiti, Présidente fondatrice de Rosaly, déclare : « Avec le coût de la vie qui augmente vite, et le pouvoir d’achat des Français et des Européens qui diminue proportionnellement, l’objectif de Rosaly est d’aider tous les salariés à mieux gérer leur budget. Cela passe par de l’éducation mais surtout par des outils digitaux très simples, gratuits à utiliser et efficaces pour mieux faire face aux imprévus. Nous voulons sortir les Français du surendettement tout en aidant les entreprises à améliorer leur marque employeur et le bien-être de leurs salariés. »

Logan Allin, Managing Partner de Fin Capital qui rejoint le conseil d’administration de Rosaly : « Nous sommes très heureux de mener ce nouveau tour de table de Rosaly, pour aider à fournir à la main-d’œuvre européenne un accès numérique aux salaires, à l’éducation financière et au bien-être. Nous avons investi dans DailyPay, le premier acteur dans cette catégorie aux États-Unis, et nous sommes convaincus que Rosaly deviendra le leader en Europe. ».

Jeff Cruttenden, Managing Partner de The Treasury VC : « Nous sommes impressionnés par ce que Rosaly a réussi à accomplir sur ce nouveau marché en très peu de temps, et surtout par sa vision très ambitieuse de révolutionner la paie et les services bancaires et potentiellement construire la banque sociale des ouvriers et des salariés en Europe. »

Next Finance 14 septembre

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques