Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Turbulences sur les marchés, repensons nos convictions !

Depuis ce début de l’année 2022, un nouveau paradigme s’est installé sur les marchés. La guerre en Ukraine, l’inflation et la chute de certains secteurs tels que la tech, imposent aux investisseurs de revoir certaines de leurs convictions et de faire des choix structurels. La prise de conscience Européenne concernant la Russie s’est envolée jusqu’aux Etats-Unis.

Les investisseurs américains réalisent le risque que représente la Chine si elle suit le chemin de son voisin Russe. Ils ont ainsi vendu largement leurs actions chinoises et restent très vigilants quant aux valeurs trop dépendantes de ce pays au niveau de l’achat de matière première, de composants ou encore de recours à la main d’œuvre locale. Il s’agit finalement d’un coup d’accélérateur de la politique mise en place par Trump : relocaliser la production à l’échelle nationale.

Autre coup dur pour la Chine : la prise de conscience des entreprises et investisseurs quant à la nécessité de s’améliorer sur les normes sociales et environnementales. Alors que les entreprises sont sous pression de leurs investisseurs et de leurs clients pour améliorer leurs performances extra-financières, une trop forte présence dans le pays est-elle réellement compatible avec une démarche responsable ?

Néanmoins, le pays offre toujours de belles opportunités, reste attractif et ses entreprises évoluent pour le rester elles aussi. A titre d’illustration, depuis de nombreuses années, nous développons une vraie conviction sur le secteur de la tech en Chine ; un secteur dont la baisse des valorisations a été démesurée.

Bien qu’historiquement mal gérées, ces sociétés ont opéré une profonde transformation ces dernières années. Ces changements, extrêmement positifs, ne se sont pas encore répercutés sur les niveaux de valorisation.

Dans un contexte aussi turbulent que celui-ci, avoir recours à une gestion flexible fait sens. Alors que la politique monétaire nuit aux valorisations des marchés, notamment obligataires, recourir au cash, n’est certes pas révolutionnaire, mais nécessaire. Nous avons également la conviction que dans cet environnement, il faut avoir la capacité de saisir les opportunités là où elles se trouvent et donc, se donner la possibilité d’investir partout : sur du non coté dans le crédit, sur des small cap, sur l’ensemble du globe, etc. Finalement, il s’agit d’amortir les baisses et de saisir les opportunités d’investissement que la correction des marchés fait apparaitre permettent de garantir de bonnes performances et de répondre à l’objectif premier d’une strategie défensive : limiter les risques pour amortir les chocs !

Louis d’Arvieu 8 juin

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques