Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

A la veille d’un nouveau confinement et malgré la crise, les Français continuent à se projeter dans leurs projets immobiliers

En dépit de la crise sanitaire et des fortes incertitudes, les acquéreurs concrétisent leurs projets. Selon notre baromètre « Les Français et l’immobilier, un an après le premier confinement » réalisé en mars 2021, la part des Français ayant fait ou faisant avancer leur projet depuis mai 2020 est supérieure à celle des Français qui le reportent ou y renoncent.

Ils sont également plus nombreux à envisager d’acheter un logement avec des espaces extérieurs ou situés à la mer ou à la montagne. Depuis début 2021, les conditions d’emprunt se sont assouplies et les taux de crédit immobilier restent relativement stables (voir tableau ci-contre).

Par ailleurs, plus de six Français sur dix estiment que le recours à un courtier maximise les chances d’obtenir un crédit immobilier. Plus d’un Français sur deux pense aussi qu’il est plus difficile sans l’aide d’un courtier de souscrire une assurance emprunteur en délégation (autre que dans la banque prêteuse). Le montant de cette assurance représente une part de plus en plus importante puisqu’il peut atteindre jusqu’à 30 ou 40 % du coût total du prêt. Rappelons qu’il est aujourd’hui possible de comparer les assurances emprunteur en ligne et de changer de contrat si cela est plus avantageux pour l’emprunteur.

Les taux d’usure ont également été revus à la baisse pour le deuxième trimestre 2021. Ces derniers correspondent aux taux maximum (tous frais compris) que les banques sont autorisées à appliquer lorsqu’elles accordent un prêt. A compter du 1er avril, le taux passe à 2,60% (contre 2,67% au premier trimestre 2021) pour les prêts de plus de 20 ans et à 2,52% (contre 2,57%) pour les prêts d’une durée comprise entre 10 ans et moins de 20 ans. Cette baisse risque de pénaliser les emprunteurs les plus modestes et ceux à qui l’on applique un taux d’assurance très élevé, comme les seniors et les emprunteurs ayant déclaré un problème de santé.

Ludovic Huzieux 6 avril

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques