Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

BNP Paribas Real Estate commente les indicateurs Immostat - résultats du 4ème trimestre 2021 et perspectives

Le marché des grandes surfaces (plus de 5 000 m²) termine l’année en hausse (+28%) avec un volume de 550 600 m² en 2021. Au total, 56 transactions de plus de 5 000 m² sont à signaler sur l’ensemble de l’année contre seulement 23 opérations l’année dernière...

Marché locatif : une demande placée qui atteint 1,85 million de m² en Ile-de-France à fin 2021

« La demande placée de bureaux en Île-de-France s’élève à 1 853 400 m² sur l’ensemble de l’année 2021, affichant un rebond significatif de +32 % sur un an. Preuve de cette nouvelle dynamique, nous enregistrons une belle accélération lors du 4ème trimestre, en atteste les 631 000 m² recensés sur la période », analyse Éric Siesse, Directeur Général Adjoint en charge du pôle Bureaux Location Île-de-France de BNP Paribas Real Estate Transaction France. Le marché des grandes surfaces (plus de 5 000 m²) termine l’année en hausse (+28%) avec un volume de 550 600 m² en 2021. Au total, 56 transactions de plus de 5 000 m² sont à signaler sur l’ensemble de l’année contre seulement 23 opérations l’année dernière. De son côté, le créneau des petites et moyennes surfaces (0 - 5 000 m²) affiche également un rebond significatif (+34 % sur un an) pour un volume global de 1 302 800 m². Par secteur géographique, le Quartier Central des Affaires (QCA) de Paris enregistre une forte progression cette année (+54% sur un an) pour un volume global de 420 700 m². Signe de la dynamique parisienne, le marché intra-muros représente près de 43% du volume global francilien. Le Croissant Ouest et les 1ères Couronnes affichent également un net rebond avec respectivement 390 400 m² (+40%) et 264 900 m² (+30%). À l’inverse, la 2ème Couronne enregistre une contreperformance, en hausse de seulement +5% sur un an. Fait notable en 2021, trois secteurs ont déjà dépassé leurs moyennes 10 ans : Paris QCA, La Défense et la Boucle Nord.

À la fin du 4ème trimestre 2021, « le taux de vacance immédiat des bureaux en Île-de-France se stabilise autour de 7,4% avec néanmoins des situations territoriales distinctes. D’un côté, certains secteurs comme la 1ère Couronne Nord ou La Défense continuent de connaitre une progression de la vacance. À l’inverse, d’autres secteurs marquent une inversion de tendance, signal fort d’une attractivité retrouvée. À titre d’exemple, Paris QCA voit son niveau de vacance passer de 3,6 % à 3,1 % sur un an » rajoute Eric Siesse. Après un fort rebond l’année dernière, l’offre de bureaux en cours de construction se stabilise depuis le début de la crise sanitaire pour atteindre 1,7 million de m² au 1er janvier 2022.

Logistique : le marché de l’immobilier logistique en France confirme sa dynamique

« Malgré le contexte sanitaire instable, la logistique renforce sa place essentielle dans la construction de la ville de demain », précise René Jeannenot, Directeur du pôle Logistique de BNP Paribas Real Estate Transaction France. « La demande placée d’entrepôts en France (plus de 5 000 m²) atteint 4,3 millions de m² sur l’ensemble de l’année 2021, en hausse de +6 % sur un an et supérieur à la moyenne des cinq dernières années (4,2 millions de m²). La confirmation de l’excellente dynamique du 2ème semestre avec 2,3 millions de m² placés, portée par des transactions majeures, est un nouveau marqueur positif, renforçant notre confiance pour 2022 », anticipe René Jeannenot.

Investissement : un volume de près de 27 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année

Au 4ème trimestre 2021, les investissements en immobilier d’entreprise ont représenté un total de près de 11 milliards d’euros en France, portant le volume global annuel à 26,7 milliards d’euros, soit une réduction de -8 % sur un an. Avec cette accélération récurrente de fin d’année, les placements retrouvent en 2021 un niveau plus proche de ceux observés dans la moyenne long terme. « Malgré une baisse sur un an (-17 %), les bureaux restent les plus plébiscités avec près de 15,7 milliards d’euros investis sur l’ensemble de l’année. Le segment Logistique/Activité affiche une performance historique avec un volume de 6,7 milliards d’euros investis. Après un début d’année difficile, les volumes en Commerce se redressent sur la deuxième partie de l’année pour atteindre 3 milliards d’euros sur un an », constate Olivier Ambrosiali, Directeur Général Adjoint, en charge du pôle Vente et Investissement de BNP Paribas Real Estate Transaction France. Pas de reconfiguration du paysage cette année, les acteurs disposant d’importantes liquidités sont restés les plus actifs, notamment les fonds et les véhicules non cotés de type SCPI et OPCI. À noter également cette année, le léger rebond des investisseurs étrangers (41% de volume global) et particulièrement des investisseurs anglo-saxons.

Les investisseurs continuant à privilégier les actifs sans risque, les taux de rendement « prime » se stabilisent pour le bureau et le commerce, se situant à respectivement 2,70% et 3,20% au 1er janvier 2022. Seule la logistique affiche une compression de son taux autour de 50 points de base sur un an pour atteindre 3,00 % fin 2021. « Au cours de l’année 2022, les volumes d’investissement pourraient connaitre un rebond de l’ordre de 10%, principalement lié à l’amélioration de la situation sur les marchés locatifs et le maintien des taux financiers qui devraient rester attractifs », anticipe Olivier Ambrosiali.

Next Finance 10 janvier

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques