Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Climat et Biodiversité, le temps d’agir

Bien avant la COP 26 qui s’est ouverte à Glasgow en ce mois de novembre, il y a eu la COP1. La 1ère édition de la Conférence des parties sur le changement climatique s’est tenue à Berlin en 1995, avec le ministre allemand de l’Environnement d’alors, Angela Merkel. Les alertes de la communauté scientifique avaient, elles, fusé bien avant.

Bien avant le Covid-19 aussi, les scientifiques aler taient sur le lien entre le dérèglement climatique et le déclin de la biodiversité, et sur les risques de mul tiplication des épidémies. Malgré tout, les émissions de CO2 et la dégradation des sols et des océans, la pollution et le changement climatique s’accélèrent à un rythme sans précédent.

Nous sommes tous responsables et nous pouvons tous agir. Investisseurs engagés depuis 30 ans, nous sommes convaincus que la finance a un rôle crucial à jouer pour préserver la biodiversité et le climat. C’est pourquoi nous avons adopté une politique Charbon stricte, une stratégie Climat ambitieuse. Mobilisés auprès du Finance for Bioversity Pledge, nous nous engageons à intégrer d’ici 2024 des critères de biodiversité dans nos analyses, à mesurer l’impact de nos investissements et à les publier en toute transpa rence. Ces actes marquent notre volonté de renforcer notre engagement avec les entreprises, maillons essentiels de la sauvegarde de la biodiversité et de la lutte contre le dérèglement climatique.

Nous investissons dans des entreprises qui proposent des solutions, comme le norvégien AKER CARBON CAPTURE [1], qui développe une solution intégrée à toute la chaîne – capture, transport et stockage du carbone – dont l’objectif est d’éviter d’ici 2025 10 millions de tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions annuelles de la ville de Marseille.

Autre exemple avec SVENSKA CELLULOSA, 1er pro priétaire forestier d’Europe, dont les produits ont un impact environnemental fort : les forêts sont des puits de carbone et de biodiversité avec 7400 espèces dont 982 protégées et leurs produits à base de bois (construction ou emballages) peuvent se substituer à des produits nocifs comme le plastique. Pour répondre au risque multidimensionnel de ces défis interconnectés à des enjeux sociaux, Echiquier Climate Impact Europe [2], fonds à impact lancé fin 2020, privilégie une approche pragmatique et investit dans tous les secteurs de l’économie européenne. Y compris ceux du pétrole ou des transports, responsables de 40% et 25% des émis sions de CO2 mondiales [3]. L’investissement dans ces secteurs est indispensable selon nous pour générer un réel impact. Nous accompagnons les acteurs qui ont enclenché une vraie transition, en fixant des axes de progrès environnementaux, sociaux et de gouvernance. C’est le cas du raffineur finlandais NESTE, dont la transition vers le diesel renouvelable est profonde et rapide. Conçu à partir de matières premières 100% renouvelables comme les huiles de cuisson usagées, ce diesel renouvelable réduit jusqu’à 90% les émissions de gaz à effet de serre par rapport au diesel classique pour le transport routier et de 80% pour l’aérien. L’ambition de NESTE est de réduire les émissions de ses clients de 20 millions de tonnes par an d’ici 2030.

Ces défis créent des opportunités, notamment sous l’effet des plans de relance verte comme le Green Deal européen, qui favorisent l’afflux de capitaux sur certains secteurs et ouvrent des perspectives de croissance pérenne, sans renoncer, bien au contraire, à la performance.

Non négociables, les défis du climat et de la biodiversité nous concernent tous. C’est pourquoi les Rencontres du Climat et de la Biodiversité que nous organisons fin novembre réuniront entreprises, clients et experts sur les sujets du climat, de la biodiversité et de la taxonomie européenne pour stimuler les meilleures pratiques. Pour éviter de devoir réagir au pied du mur, inspirons-nous aussi du mot de Léonard de Vinci : « Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur ».

Olivier de Berranger , Paul Merle 8 novembre

Notes

[1] Les valeurs et les secteurs sont cités à titre d’exemple. Leur présence en portefeuille n’est pas garantie dans le temps.

[2] Les principaux risques du fonds sont le risque de perte en capital, le risque actions et le risque de change. Pour plus d’informations sur ses caractéristiques, risques et frais, et avant tout investissement, nous vous invitons à lire les documents réglementaires disponibles sur notre site internet www.lfde.com.

[3] AIE, 2020

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques