Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Crédit Agricole IDF dévoile la nouvelle édition de son panorama de l’immobilier francilien pour l’année 2021

Basée sur un échantillon de 13 000 prêts immobiliers réalisés en 2021 par le Crédit Agricole d’Ile-de-France, cette étude pour le site Où-acheter-idf.fr met en lumière le profil des nouveaux emprunteurs franciliens...

Basée sur un échantillon de 13 000 prêts immobiliers réalisés en 2021 par le Crédit Agricole d’Ile-de-France, cette étude pour le site Où-acheter-idf.fr met en lumière le profil des nouveaux emprunteurs franciliens. Quel budget allouent-ils à leurs projets immobiliers ? Quelles sont les communes les plus prisées ? Quels sont les nouveaux critères d’attractivité ?
Pour cette 7e édition, découvrez les grandes tendances qui ont marqué un marché immobilier francilien en pleine mutation suite à une crise sanitaire inédite.

Quels sont les départements et les communes qui attirent les nouveaux emprunteurs ?

  • Les Hauts-de-Seine (92) : 4 communes parmi les 10 les plus prisées en Île-de-France, avec une forte augmentation de 9,9% du montant moyen du prêt et de 12,4% pour le montant moyen du projet.
    Rueil-Malmaison (7% des projets réalisés dans le département) s’empare de la première place et détrône Boulogne-Billancourt. Colombes conserve sa 3e place et continue de conquérir le cœur des emprunteurs.
  • L’Essonne (91) : 17% des projets immobiliers, avec une augmentation de 0,7% du montant moyen du prêt et de 7,2% pour le montant moyen du projet.
    Massy (4% des projets réalisés dans le département) confirme sa dynamique et reste la commune la plus prisée du département. Evry-Courcouronnes et Savigny-sur-Orge complètent le podium.
  • Les Yvelines (78) : 17% des projets immobiliers, avec une légère augmentation de 5,6% du montant moyen du prêt et de 9,2% du montant moyen du projet.
    Versailles (5% des projets réalisés dans le département) poursuit sa montée en puissance et passe devant Sartrouville et Poissy.

Quelles sont les 5 communes les plus prisées en Île-de-France ?
Le 16e arrondissement, le 15e arrondissement, le 18e arrondissement, le 20e arrondissement et Rueil-Malmaison.

Nouveaux emprunteurs franciliens, quel profil dans un marché immobilier post-crise sanitaire ?

  • Les primo-accédants (premier achat) : l’Essonne reste le département francilien le plus prisé, les Hauts-de-Seine gardent leur attractivité. Ils sont âgés en moyenne de 34 ans et empruntent 281 500€ (-4,1% comparé à 2020) sur une période de 22 ans et 3 mois. Côté montant moyen du projet alloué, la dynamique s’essouffle légèrement et atteint 364 500€ soit une augmentation de 0,8% sur la même période.
    Ils sont de moins en moins nombreux et deviennent minoritaires, ils représentent désormais 47% des emprunteurs. Ils achètent principalement dans l’ancien (87%).
    Seulement 14% d’entre eux font le pari d’investir dans Paris intra-muros, chiffre qui continue de baisser depuis plusieurs années.
  • Les secundo-accédants (achat-revente) : des projets toujours plus importants notamment en grande couronne.
    Ils sont âgés en moyenne de 42 ans et empruntent 547 500€ (+4,3%) sur une période de 16 ans et 7 mois. L’accélération du montant moyen du projet poursuit sa dynamique avec une hausse de 8% et un passage à 728 000€.
    Ils sont 59% à opter pour l’acquisition d’une maison, un chiffre en constante progression depuis plusieurs années.
    Ils recherchent majoritairement des communes où il fait bon vivre (présence d’espaces verts et d’infrastructures culturelles, niveau de sécurité locale, etc.) et bénéficiant d’un réseau de transports en commun dense directement connecté à Paris et sa proche banlieue.

Next Finance 24 février

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques