Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Des marchés fébriles avant Jackson Hole

Les investisseurs commencent à s’inquiéter des risques concernant l’économie, l’inflation ou encore la poursuite du resserrement des politiques monétaires mondiales et cela se voient sur l’évolution des marchés financiers.

Les indices mondiaux avaient pourtant bien rebondi durant l’été et avaient enregistré près de 20% de hausse depuis mi-juin. Les chiffres de l’inflation et les commentaires de Jerome Powell avaient rassuré les marchés qui commençaient à entrevoir un ralentissement du resserrement de la politique monétaire, voire un assouplissement dès 2023.

Mais, plus récemment, la publication des minutes de la Fed, accompagnée des commentaires de membres de la Fed, ont commencé à ralentir la tendance sur les marchés. Les investisseurs commencent à se rendre compte qu’avant un retour de la politique monétaire accommodante, la Fed devra encore augmenter les taux.

Par ailleurs, bien que la Fed écarte le risque de récession, les données économiques pourraient montrer un fort ralentissement et alors que la Fed continue de resserrer, les marchés pourraient continuer de chuter. En effet, de plus en plus d’entreprises annoncent des licenciements ou des gels d’embauches.

Ainsi, le symposium de Jackson Hole sera surveillé de près avec les commentaires sur la politique monétaire et l’économie aux Etats-Unis, mais également en Europe. Jerome Powell est attendu vendredi à 16h.

En effet, de nombreux risques planent également sur l’Europe. L’inflation continue d’accélérer, forçant la banque centrale à resserrer un peu plus sa politique monétaire. Le marché de l’énergie reste sous tensions et notamment le gaz avec les livraisons russes au plus bas et les craintes de l’Allemagne sur les pénuries pendant l’hiver.

Les prix du gaz en Europe sont environ 15 fois supérieurs à la moyenne des prix observés à cette période de l’année. La zone économique pourrait également subir un fort ralentissement de la croissance économique, voire une récession.

Nous suivrons à cet effet les données sur l’activité manufacturière et de services publiées ce matin en Europe et cet après-midi aux Etats-Unis. D’autres statistiques sur la consommation et le marché immobilier aux US seront publiées mercredi, mais les investisseurs seront bien plus attentifs jeudi.

En effet, nous suivrons les indices IFO et le PIB en Allemagne le matin, la publication du compte-rendu de politique monétaire de la BCE à 13h, avant les indices PCE et le PIB aux Etats-Unis en début d’après-midi.

Les chiffres du PIB devraient confirmer la contraction de la croissance pour le second trimestre consécutif et confirmer la récession sur le premier semestre de 2022 aux Etats-Unis.

D’autres chiffres sur l’indice des prix à la consommation des ménages (PCE) seront publiés vendredi aux USA.

La Chine sera également suivie, avec les tentatives du parti pour soutenir l’économie et les marchés qui ne parviennent pas à redonner confiance aux investisseurs. Les restrictions face au covid, les risques sur le marché immobilier ou encore les sécheresses, continuent d’aggraver le ralentissement économique de la Chine. Les perspectives de croissance pourraient être à nouveau réduites dans les prochaines semaines.

Enfin, le Bitcoin et l’Ether, qui avaient également bien enclenché le rebond de mi-juin, commencent à réduire leur avance. Le Bitcoin est à nouveau sous les 22500 dollars et montre un risque de retour baissier vers le seuil psychologique majeur des 20 000 dollars, voire d’aller tester le plus bas annuel, qui est également le plus bas depuis novembre 2020 proche des 17500 dollars.

Vincent Boy 24 août

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques