Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Fed et autres banques centrales

Les marchés ont subi une des plus fortes baisses hebdomadaires depuis 2020 la semaine dernière, suite à la publication de l’inflation aux Etats-Unis. En effet, les données montraient un ralentissement de l’inflation globale, mais plus lente qu’anticipée.

Par ailleurs, l’inflation core, a rebondi et se maintient toujours au-delà des 6%, montrant que les tensions inflationnistes ne sont pas dues qu’aux prix de l’énergie.

Ainsi, cette semaine, les investisseurs seront dans l’attente de la décision de politique monétaire de la Fed, qui doit être publiée mercredi soir, suivie du traditionnel discours de Jerome Powell.

Les marchés devraient rester sous pression en début de semaine, puis lors du jour de la Fed, les investisseurs pourraient tenter de faire rebondir les marchés. Durant les précédents FOMC, le marché rebondissait, peu importe la situation avant ou la teneur du discours du président de la Fed. Par la suite, l’évolution des marchés devrait dépendre de la teneur du discours de mercredi soir.

Les perspectives de croissance se réduisent rapidement, le marché immobilier est de plus en plus sous pression et les perspectives d’inflation se tarissent. Ainsi, le président de la Fed pourrait évoquer un ralentissement du rythme des hausses de taux à venir et donner l’occasion aux marchés de rebondir.

En revanche, les marchés devraient, par la suite, se focaliser un peu plus sur les risques de récession. La saison des résultats qui démarre mi-octobre, devrait faire ressortir les craintes sur la croissance et nous devons nous attendre à certaines alertes sur résultats, après celui de Fedex la semaine dernière.

Au-delà de la Fed, les marchés seront attentifs aux décisions de politique monétaire de la BoJ au Japon et de la BoE au Royaume-Uni, jeudi. Au Japon, la politique devrait rester très accommodante, mais nous attendrons les remarques concernant l’évolution du Yen et les éventuelles interventions de la BoJ sur le Forex, comme évoquées la semaine dernière.

La BoE doit augmenter son taux de 50 pdb, avec une inflation qui dépasse les 10%, mais également des données économiques de plus en plus négatives.

Du côté de la BCE, après une hausse de 75pdb la semaine dernière et un discours hawkish de Christine Lagarde, nous écouterons les six interventions de membres de la BCE cette semaine.

Peu de statistiques seront à surveiller cette semaine. Le prix à la production en Allemagne et des données sur le marché immobilier américain mardi, avant d’autres données sur le marché immobilier mercredi, dont le taux hypothécaire à 30 ans, qui dépasse les 6% aux US.

Enfin, vendredi, nous serons attentifs aux PMI manufacturiers en Allemagne, en zone euro et au Royaume-Uni, qui devraient tous faire ressortir une activité en contraction et qui continue de se dégrader.

Sur le marché des cryptomonnaies, alors que The Merge (le passage du PoW au PoS) a été faite la semaine dernière, le cours des cryptomonnaies a repris sa tendance baissière de fond. Le cours du Bitcoin évolue sous les 19 000 dollars et celui de l’Ether sous les 1300 dollars. Le Bitcoin pourrait subir de nouvelles attaques concernant sa consommation énergétique du fait de The Merge et de la crise de l’énergie qui sévit actuellement.

D’autres points seront surveillés par les marchés, comme la sanction de l’Union européenne envers la Hongrie, du fait de ces positions face à la Russie. Les commentaires de Biden sur le soutien des Etats-Unis envers Taiwan, dénoncés immédiatement par la Chine, ou encore l’introduction en bourse de Porsche qui voit sa valorisation réduite à 70/75 milliards d’euros.

Vincent Boy 20 septembre

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques