Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Immobilier de prestige à la montagne Le marché de 4 stations incontournables : Chamonix, Méribel, Megève et Courchevel

Les cimes attirent toujours autant les vacanciers français et étrangers, auxquels s’ajoutent des habitants de résidences secondaires. Certains d’entre eux restent de plus en plus longtemps à profiter des hauteurs enneigées...

Les premières vacances à la montagne arrivent à grands pas. Que ce soit pour celles de décembre ou de février, les cimes attirent toujours autant les vacanciers français et étrangers, auxquels s’ajoutent des habitants de résidences secondaires. Certains d’entre eux restent de plus en plus longtemps à profiter des hauteurs enneigées ou verdoyantes grâce à l’avènement du télétravail. Comme chaque année, Sotheby’s International Realty France-Monaco, présent avec des agences locales à Chamonix, Courchevel Méribel, et Megève, dresse un tableau de chacune de ces stations où de beaux appartements en centre-ville côtoient de superbes chalets à acheter ou louer.

Chamonix, la familiale et sportive de plus en plus recherchée

Chamonix est un territoire a succès : l’agence locale a doublé son effectif et son chiffre d’affaires au cours de l’année écoulée ! Le marché est très dynamique et les biens se vendent rapidement. « Dernièrement nous avons rentré un bien à 2,2 millions qui a été vendu en moins de 48h. On a aussi rentré un mandat à 15 millions et un autre à 21 millions d’euros, ce qui est exceptionnel pour Chamonix. », explique Lionel Thomas, directeur de Chamonix Sotheby’s Int. Realty, avant d’ajouter : « La dynamique du marché est couplée à une clientèle férue de montagne quelle que soit la saison. Les budgets varient entre 1,5 million et 21 millions d’euros, ce qui est impressionnant, notamment au vu de la situation que nous connaissons depuis bientôt 2 ans. Nous avons un parc immobilier à rénover avec de belles parcelles de terrain qui arrivent facilement à 10-12 millions d’euros », précise-t-il.

La nouveauté de ces deux dernières années reste le fait que la majorité des acquéreurs sont français. Nous n’avons aucun problème de stocks, beaucoup de demandes d’avis de valeur, et des ventes réalisées très rapidement. Beaucoup de Français achètent et ce sont souvent des expatriés basés à Londres ou Dubaï, ainsi que des Parisiens en recherche d’espace pour couper avec leur vie citadine quotidienne. Les étrangers sont représentés par les Italiens, les Suisses, les Danois et les Suédois. Avec le Covid-19, les clients résidant loin comme les Australiens, les Russes, les Mexicains ou encore les Brésiliens n’ont plus pu se déplacer jusqu’ici. Par contre, nous avons observé le retour des multipropriétaires qui se sont rapatriés sur leur pays d’origine. Côté sport d’hier, la station jouit d’atouts incroyables avec notamment la proximité avec l’Italie et la Suisse permet de skier sur les trois pays via un pass unique. Mais comme le précise Lionel Thomas, « Chamonix n’est pas qu’un marché de loisirs et certains de nos clients ont acheté pour y résider à l’année ». Portée par les taux bas et les crédits pour les personnes étrangères, la ville a su conserver son côté familial et sportif tout en séduisant une clientèle très aisée en quête d’authenticité.

Méribel, des prix qui s’envolent dans le neuf et une pénurie de chalets

« Nous enregistrons toujours des prix à la hausse et avons atteint des records avec des biens à plus de 30 000 euros du m2. Les prix ont même atteint 34 000 euros du m2 dans des programmes neufs et très haut de gamme. », rapporte Olivier Roche, directeur de Méribel Sotheby’s Int. Realty. Les réalités sont bien différentes entre le neuf et l’ancien. Ainsi il y a peu d’offres en chalets alors que le marché est fait à 60% d’appartements et de programmes neufs. En termes de prix, les chalets haut de gamme enregistrent tout de même une hausse de 10% en 3 ans, pour une moyenne de prix entre 20 et 25 000 euros/m2. « Ces trois dernières années, la pandémie aidant, notre marché s’est développé avec des stocks qui ont drastiquement diminué. », ajoute Olivier Roche.

Depuis la fin de l’hiver dernier, Méribel a retrouvé sa clientèle étrangère qu’elle n’avait pas reçue l’année précédente, avec des budgets plus élevés que la clientèle française. Il y a toujours autant de Français intéressés par la belle station de sports d’hiver qui n’enregistre aucun ralentissement. « Actuellement, les Championnats du Monde 2023 s’organisent : ils procurent une notoriété non négligeable à long terme mais cela ne motive pas d’envies d’investissements, ou du moins pas encore. Par contre en termes de locations nous nous attendons à une forte demande grâce au coup de projecteur qui s’allume sur Méribel et Courchevel. », conclut Olivier Roche, ce segment étant d’ores et déjà en très grosse augmentation pour la saison à venir, qui promet d’être exceptionnelle et de tutoyer les records connus avant Covid.

Megève et le boom des demandes d’investissement

Megève ne connaît pas la crise et reste une ville dynamique très recherchée qui a l’avantage de vivre toute l’année. Les prix des appartements premium dans le neuf sont aux alentours de 20 000 euros/m2. Dans l’ancien et pour les biens recherchés par la clientèle de Sotheby’s Int. Realty®, les prix débutent à 12 000 euros/m2 pour un logement bien placé et peuvent aller jusqu’à 15 000 € / m².

Le marché de cette station est très dynamique et ce aussi bien auprès des Français que des étrangers. La pandémie Covid-19 a même engendré un fort attrait pour Megève de la part des Hexagonaux. De son côté, depuis la fin de l’hiver dernier, la clientèle étrangère revient mais elle est loin d’être majoritaire à cause des problématiques de quarantaine exigées par certains pays. « Nous avons toujours notre socle de clientèle franco-suisse qui représente à elle seule plus de la moitié de notre clientèle sur Megève. N’ayant pas d’avion à prendre, ils viennent plus facilement. », explique Olivier Roche avant d’ajouter : « Nous avons senti un nouvel élan pour les biens très haut de gamme à des prix très élevés (allant de 15 à 25 millions d’euros /m2), chose que l’on n’avait plus avec le Covid. La liberté récemment retrouvée à fait réapparaitre cette demande. ».

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) et la loi ALUR de 2017 ont permis la construction de 350 nouveaux logements à Megève, dont les derniers projets d’envergure vont voir le jour et être livrés fin 2023. Les directives PLU provoquent un verrouillage des permis de construire, ce qui rend très compliqué le fait d’en obtenir. Ainsi, beaucoup de stocks sont arrivés, ce qui a permis aux prix de ne pas exploser, bien que ces derniers aient augmenté. Certains clients sont prêts à payer plus cher pour acquérir leur logement. L’offre diminue, les demandes explosent et ce dans tous les secteurs de prix que ce soit pour les appartements ou les chalets. Pour exemple, le dernier programme neuf haut de gamme commercialisé en exclusivité par Megeve Sotheby’s International Realty, dénommé Kalista et offrant 25 unités à la vente, a trouvé preneur pour 90% de son offre en moins de 6 mois !!

Courchevel, le luxe de 1850 et le succès de la location

Au cœur du plus grand domaine skiable du monde, Courchevel est divisée en trois niveaux, Courchevel 1850, 1650 et 1550. La première est une station qui accueille une importante clientèle internationale (anglaise, russe amérique du sud, arable…, celle-là même qui n’a plus pu se déplacer à cause de la pandémie et qui avait déjà commencé à se raréfier depuis quelques années. Mais Courchevel reste elle-même et a connu un net regain d’intérêt depuis la fin de l’hiver dernier grâce au marché locatif qui fonctionne à plein régime, tout comme le para-hôtelier. Les stations font le plein et cette nouvelle dynamique ne semble pas s’arrêter.

Pour Courchevel 1650 et 1550, les marchés sont plus abordables et comparables à Méribel, avec un développement dynamique soutenu par les programmes neufs pour lesquelles les prix oscillent entre 15 et 20 000 euros/m2. Il faut compter entre 10 et 15 000 euros/m2 pour les biens dans l’ancien en fonction de l’emplacement. La station séduit de plus en plus les Français qui ont investi sur ces deux niveaux. « Au-delà du fait que la station attire toujours Français et étrangers, notamment grâce au fait qu’elle est pleinement pensée et organisée pour sa clientèle avec de nombreux restaurants, boutiques, etc., nous observons aussi une recrudescence des demandes sur les biens situés entre 20 et 30 millions d’euros, ce qui nous laisse envisager un avenir prometteur. », ajoute Olivier Roche.

Next Finance 11 janvier

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques