Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

L’Europe sous pression, l’Euro chute

Les investisseurs pourraient se tourner davantage vers l’Europe cette semaine avec de nombreux rendez-vous prévus, mais également les risques concernant l’énergie et l’arrêt total de Nord Stream 1 annoncé vendredi, après 3 jours de maintenance. Par ailleurs, les marchés US seront fermés aujourd’hui, pour la fête du travail, les marchés futures, eux, seront ouverts.

Dès aujourd’hui, les marchés pourraient être volatils. Les indices européens ont ouvert ce matin en forte baisse, impactés par la baisse de Wall Street vendredi à la clôture et par l’annonce concernant le gaz en Europe vendredi.

Le cours de l’EURUSD vient par ailleurs de casser son plus bas depuis 2002 et évolue actuellement sous les 0,9900, impacté par l’énergie et la hausse du dollar US.

Ce midi, les investisseurs seront attentifs à la réunion de l’OPEP, lors de laquelle les membres du cartel devraient décider d’un arrêt des hausses de quotas de production, voire d’une baisse immédiate ou à venir rapidement.

Du côté des statistiques, les PMI en Europe ce matin ont fait ressortir une nouvelle contraction de l’activité de services en Allemagne et en zone euro. Demain, nous serons attentifs à la décision de la RBA en Australie, qui devrait annoncer une hausse de 50 pdb de son taux, puis les commandes à l’industrie en Allemagne, avant quelques statistiques aux Etats-Unis. Nous surveillerons notamment le PMI services, qui avait fortement chuté à la dernière estimation, ainsi que l’indice non-manufacturier de l’ISM.

Mercredi, les exportations et importations en Chine seront analysées, afin de déterminer la santé de la demande intérieure et du commerce international de la seconde économie mondiale. La première estimation du PIB du T3 en Allemagne sera publiée et est attendue stable par rapport au T2, avant la production industrielle, qui pourrait ressortir en baisse pour la première fois depuis mars 2022.

Le PIB de la zone euro sera également publié le même jour. Dans l’après-midi, nous surveillerons les données sur le marché immobilier aux Etats-Unis, qui pourraient montrer une nouvelle faiblesse du secteur.

Le Beige book de la Fed sur les perspectives économiques des Etats-Unis sera également publié le soir. Les investisseurs pourraient y prêter davantage attention, car une forte baisse de ces données pourrait conduire les marchés à entrevoir une nouvelle fois la fin du resserrement monétaire plus tôt que prévu et mener à une tentative de rebond.

Jeudi, sera certainement la journée la plus suivie, avec la décision de politique monétaire de la BCE, qui pourrait donner lieu à une hausse de 75 pdb du taux. Par ailleurs, juste après le discours de Christine Lagarde, les marchés écouteront avec attention l’intervention de Jerome Powell, qui devrait donner de nouvelles indications concernant la politique monétaire, avant le FOMC des 20 et 21 septembre.

Quatre membres du FOMC et 3 membres de la BCE interviendront par ailleurs cette semaine.

Vendredi, les dirigeants de l’UE doivent se réunir en urgence afin de discuter des risques concernant l’énergie, mais peu de solutions alternatives s’offrent à eux et plus l’hiver approche plus le risque grandit pour les ménages et les industries.

Enfin, le cours du Bitcoin continue d’évoluer autour des 20 000 dollars et une forte chute des indices US à la réouverture, demain, pourrait mener à une cassure du support court terme situé à 19600 dollars, alors que le Salvador va fêter les 1 an de la mise en place du BTC comme monnaie légale le 7 septembre. L’ETH reste entouré avec « The merge » (le passage du PoW au PoS sur la blockchain Ethereum) prévue le 13 septembre.

Vincent Boy 6 septembre

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques