Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

L’inflation, les banques centrales et la Chine

Les marchés financiers pourraient tenter de poursuivre leur rebond entamé la semaine dernière, sur fond de ralentissement de l’inflation et de la perspective d’une pause dans le resserrement de la politique monétaire de la Fed.

En effet, la semaine dernière, les commentaires des membres de la réserve fédérale américaine et les minutes publiées mercredi, laissaient penser que le resserrement de la politique monétaire pourrait être mis sur pause après les deux hausses de taux de 50 points de base, prévues en juin et en juillet.

Nous surveillerons d’ailleurs, cette semaine, un membre de la Fed lundi, ainsi que quatre membres de la Fed entre mercredi et vendredi et les investisseurs analyseront avec soin ces interventions. Par ailleurs, le livre Beige de la Fed sur les perspectives économiques seront publiés mercredi soir.

Les données économiques aux Etats-Unis montrent un ralentissement de la croissance et toute nouvelle information sur ce risque pourraient permettre de soutenir les marchés, car les investisseurs devraient y voir plus de chance d’un volte-face de la Fed sur la hausse des taux.

Malgré ce phénomène, la réduction du bilan de la Fed (quantitative tightening) doit démarrer mercredi à un rythme de 47,5Mds de dollars pour commencer et cela pourrait avoir un impact sur la solidité du rebond des marchés, constaté récemment.

Du côté de la BCE, nous écouterons quatre membres de la BCE entre mardi et vendredi, ainsi que Christine Lagarde mercredi. Cette dernière prône toujours la prudence quant à la hausse des taux, malgré une inflation qui continue d’accélérer.

Le marché du pétrole sera d’ailleurs surveillé, alors que le WTI atteint les 115 dollars ce lundi grâce aux nouvelles venues de Chine. Par ailleurs, l’UE se réunit lundi et mardi pour discuter de la guerre en Ukraine, ainsi que des sanctions contre la Russie et de l’embargo sur le pétrole, sur lequel les membres restent en désaccord.

La Chine sera également sous surveillance avec la perspective que le pire est derrière nous concernant les confinements et restrictions. Ainsi, le pays a annoncé la levée de certaines restrictions à Shanghai et Pekin, ainsi que de nouvelles mesures de soutien, qui pourraient cette fois-ci avoir un effet positif sur les marchés.

Les chiffres de l’activité à venir en Chine, pourraient à nouveau montrer des faiblesses, mais en cas de réouverture progressive cela devrait repartir à la hausse prochainement.

Coté statistiques, nous serons attentifs à l’indice des prix à la consommation (IPC) en Allemagne cet après-midi, attendu une nouvelle fois en hausse. Mardi, ce seront les PMI en Chine, ainsi que l’IPC en France et pour la zone euro. Mercredi, ce sera l’activité en Europe, au travers des PMI manufacturier, qui sera surveillée, ainsi qu’aux Etats-Unis.

Jeudi, seulement les inscriptions au chômage, avant les PMI de services et les créations d’emplois non-agricoles (NFP) aux Etats-Unis vendredi.

Le prix du Bitcoin tente un nouveau dépassement des 30 600 dollars, après avoir encore une fois rebondi sur le support court terme à 28 500$. Le dépassement de la résistance court terme pourrait confirmer un rebond et conduire le prix du BTC vers un plus haut récent vers les 34 000 dollars. Pour autant, celui-ci reste en baisse de 55% depuis le plus haut historique de novembre, à 69 000 dollars et un retournement sur les indices mondiaux pourrait invalider ce scénario.

Vincent Boy 31 mai

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques