Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

La Chine, les crimes de guerre en Ukraine et la Fed sous surveillance

Les marchés pourraient débuter la semaine dans le calme avec peu d’événements attendus, mais la guerre en Ukraine sera suivie de près. Les récentes communications concernant une éventuelle avancée pour cesser le conflit d’un coté et les crimes de guerre qui pourraient avoir été commis par la Russie devraient laisser les marchés hésitants.

Suite à cette dernière information, l’Europe pourrait décider de nouvelles sanctions face à la Russie. Le ministre de la défense allemand indiquait hier, que l’Europe doit se pencher sur la question de l’interdiction de l’importation de gaz russe.

Par ailleurs, la Chine semble vouloir se conformer aux demandes des Etats-Unis concernant les audits des sociétés listées en ADR aux Etats-Unis, ce qui pourrait permettre d’éviter de voir ces dernières retirées des indices américains. Cette information pourrait conduire à une poussée haussière de ces compagnies dans la journée, alors que les marchés seront fermés en Chine aujourd’hui et demain, ainsi qu’à Hongkong demain.

Coté statistiques, les investisseurs seront attentifs à l’indice de confiance des investisseurs en zone euro aujourd’hui, qui devrait une nouvelle fois être négatif, après avoir atteint le plus bas depuis novembre 2020 le mois dernier. Nous regarderons également les commandes à l’industrie aux Etats-Unis cet après-midi, attendues en baisse pour la première fois depuis avril 2021.

Mardi, la RBA en Australie publiera sa décision de politique monétaire, mais les investisseurs ne s’attendent pas à une hausse de taux avant le mois de juin, bien que l’inflation continue à rester au-delà de leur objectif. Nous écouterons en revanche les perspectives quant au resserrement monétaire à venir.

Les PMI des services et composite en zone euro et dans différents pays de la zone seront publiés le même jour et pourraient montrer le même type de ralentissement observé sur l’industrie manufacturière la semaine dernière. Le même type de données sera publié aux Etats-Unis dans l’après-midi.

Mercredi, les investisseurs seront très attentifs aux prix à la production en zone euro qui devraient ressortir en hausse de 31,6% après une hausse de 30,6% le mois dernier sur un an. Par ailleurs, les minutes de la Fed seront publiées le soir même et les marchés attendront une indication concernant la prochaine hausse de taux, qui pourrait être de 50 pdb, comme l’a suggéré Jerome Powell lors de ses dernières interventions.

Le début de réduction du bilan de la Fed pourrait également être évoqué, bien que, malgré la fin du programme de rachat d’actifs actée début mars, le bilan de la Fed continue de croître depuis lors.

Par ailleurs, cette semaine, plusieurs membres du FOMC s’exprimeront avec notamment Brainard mardi, Harker mercredi, avant trois autres membres jeudi qui interviendront dans trois événements distincts.

Les taux deux ans sont maintenant bien installés au-dessus des taux 10 ans et cela semble confirmer qu’un ralentissement économique, voire une récession se profile, compliquant un peu plus la tache de la réserve fédérale.

Certains membres de la banque centrale européenne sont également attendus cette semaine et ils pourraient indiquer une accélération du resserrement de la politique monétaire et une fin du rachat d’actifs plus tôt que prévu, après la forte accélération des chiffres de l’inflation dans la zone euro constatée la semaine dernière.

Le cours du Bitcoin continue de consolider après l’atteinte d’un niveau technique important la semaine dernière et le vote concernant l’interdiction de retrait des cryptomonnaies vers des portefeuilles privés au parlement européen jeudi dernier.

Vincent Boy 5 avril

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques