Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Le crowdfunding immobilier poursuit son essor

Le crowdfunding creuse son sillon dans l’univers de l’immobilier. Cette solution d’investissement novatrice permet aux épargnants, via une plateforme internet, de financer directement et de manière quasi-instantané des opérations de proximité.

Le crowdfunding creuse son sillon dans l’univers de l’immobilier. Cette solution d’investissement novatrice permet aux épargnants, via une plateforme internet, de financer directement et de manière quasi-instantané des opérations de proximité. Ainsi, ce mode de financement participatif permet à l’investisseur d’entrer en contact avec des acteurs immobiliers locaux. Dès lors, l’investisseur, avec un ticket d’entrée de 1000 euros (parfois moins), va pouvoir, en quelques clics, participer à un projet tangible et concret.

La bonne tenue du crowdfunding en 2020 face à la pandémie

  • Des chiffres en constante progression

Le crowdfunding peut répondre à la fois aux besoins de l’investisseur professionnel détenteur de plusieurs biens locatifs ou à l’épargnant débutant qui souhaite, à l’aide d’un ticket d’entrée faible, accéder à l’investissement immobilier. La collecte en 2020 a dépassé le demi-milliard d’euros et a permis de financer 589 projets (+8% par rapport à 2019). Sans surprise, la collecte s’est orientée vers le secteur résidentiel (79,2%), soit 400 millions d’euros. Enfin, au niveau géographique, les régions Île-de-France (225 millions d’euros), et Auvergne-Rhône-Alpes (63 millions) sont arrivées en tête chez les investisseurs.

  • Le crowdfunding : la solution pour donner du sens à son épargne

Le crowdfunding permet de choisir librement son projet en fonction de ses aspirations. Ainsi, l’investisseur qui souhaite donner du sens à son épargne, peut trouver sur les plateformes dédiées un cahier des charges détaillé des projets immobiliers en cours. Par exemple, via une plateforme de crowdfunding, certains investisseurs ont pu participer à la réhabilitation d’un ancien centre médical aux enfants dans le cœur de Boulogne-Billancourt. Les opportunités sont multiples, tant en région parisienne que dans les grandes métropoles françaises.

Un secteur en plein développement en 2021

  • Porté par des rentabilités confortables et des maturités courtes

La croissance du crowdfunding immobilier ne s’est pas démentie en 2020. En effet, la solution permet de flécher directement les ressources financières vers l’immobilier sans les contraintes habituelles de ce type d’investissement. Cette année, les investisseurs rechercheront sans doute, encore plus qu’en 2020, des programmes à maturité courte (entre 18 et 24 mois) avec des taux de rendements compris entre 7 et 12% sur court et moyen terme. L’an dernier, le taux de rendement annuel a été de 9,3% sur une durée moyenne de 21 mois et pour une collecte moyenne, par opération, de 857 000 euros.

Nul doute qu’en 2021, les investisseurs dans un contexte de pandémie persistante souhaiteront recourir à des solutions d’investissements à forte visibilité. Les tours de table sur des projets de proximité et qui ont du sens seront une nouvelle fois plébiscités et vite bouclés (parfois en quelques heures !).

Enfin, les récentes évolutions de la loi Pacte ont rendu éligibles les projets de crowdfunding immobilier à l’enveloppe fiscale du PEA/PME afin de bénéficier d’une fiscalité plus douce.

  • Porté par la digitalisation

La croissance du crowdfunding immobilier résulte d’un système de vases communicants avec le monde d’avant. Peu à peu, l’épargne du grand public irrigue des opérations de financement immobilier avec une simplicité déconcertante. De plus en plus de promoteurs se tournent désormais vers les plateformes spécialisées qui leur permettent de se financer rapidement et efficacement. En outre, la confiance ne cesse de se renforcer vis-à-vis de cette solution d’investissement. En effet, les taux de retard ne sont que de 5,7% (en baisse de 1,99 point depuis 2019) et, sans surprise, les taux de défaut restent rarissimes (0,19%) et en recul de 0,41 point.

Le processus de digitalisation, bien qu’entamé depuis quelques années, a connu un formidable coup d’accélérateur en 2020, du fait des confinements successifs. Nul doute qu’en 2021, les Français seront, sans aucun doute, portés à investir depuis leur salon sur des solutions telles que le crowdfunding immobilier qui offrent à la fois de belles rentabilités et de solides repères pour des investisseurs en quête de sens.

Alexandre Toussaint 2 février

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques