Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Les investisseurs professionnels semblent sous-estimer l’inflation

La majorité des personnes interrogées (78 %) s’attendent à ce que l’inflation aux États-Unis tombe à l’objectif de 2 % fixé par la Fed d’ici 2024, tandis qu’un pourcentage surprenant de 65 % estiment que l’inflation au Royaume-Uni tombera à 2 % dans les deux prochaines années. De même...

En septembre, l’inflation au Royaume-Uni a atteint son plus haut niveau en 40 ans, soit 10,1 %, et l’inflation aux États-Unis est restée supérieure à 8 %, les prix de l’énergie et des denrées alimentaires ayant maintenu les prix à la hausse. Dans le même temps, le taux d’inflation Breakeven US 10 ans, une mesure de l’inflation attendue au cours des 10 prochaines années, est actuellement de 2,5 %. Cependant, une nouvelle étude(1) réalisée par Tabula Investment Management Limited (« Tabula »), le fournisseur européen d’ETF, montre que seuls 40 % des investisseurs professionnels sont « très préoccupés » par l’inflation.

La majorité des personnes interrogées (78 %) s’attendent à ce que l’inflation aux États-Unis tombe à l’objectif de 2 % fixé par la Fed d’ici 2024, tandis qu’un pourcentage surprenant de 65 % estiment que l’inflation au Royaume-Uni tombera à 2 % dans les deux prochaines années. De même, 70 % des personnes interrogées ont suggéré que l’inflation dans la zone euro serait de 2 % ou moins d’ici deux ans.

Tableau : Bien que de nombreux facteurs d’inflation soient à plus long terme ou structurels, la plupart des investisseurs estiment que l’inflation sera maîtrisée d’ici deux ans (les données indiquent le pourcentage d’investisseurs professionnels ayant répondu). « La hausse de l’inflation et des taux d’intérêt constitue un défi majeur pour les investisseurs », a déclaré Michael John Lytle, CEO de Tabula. « Mais la véritable préoccupation est que de nombreux gestionnaires de fortune et de fonds de pension semblent sous-estimer à quel point les niveaux d’inflation actuels pourraient persister. »

Selon etfbook.com, les ETF européens indexés à l’inflation ont connu des sorties nettes cette année, entraînant une baisse du total de leurs actifs à 18 milliards de dollars US, contre 28 milliards de dollars US au début de l’année.

« Un bon nombre des facteurs de l’inflation, tels que les prix de l’énergie et des denrées alimentaires, ainsi que l’inversement spectaculaire des tendances de la mondialisation que nous observons, sont peu susceptibles de s’atténuer au rythme prévu par les personnes interrogées dans notre enquête », a ajouté Jason Smith, CIO de Tabula. « Il reste à voir si la politique monétaire peut maîtriser l’inflation causée par des déséquilibres criants entre l’offre et la demande. Si ce n’est pas le cas, de nombreux investisseurs professionnels pourraient constater que leurs fonds sont sous-alloués aux produits qui protègent contre l’inflation. »

Le Tabula US Enhanced Inflation UCITS ETF est le seul ETF du marché qui offre une exposition à l’inflation américaine réalisée et attendue. Il est activement négocié à la Bourse de Londres (USD : TINF LN ; GBP-hedged : TING LN), Xetra (EUR-hedged : TABI GY), Borsa Italiana (EUR-hedged : TINE IM) et SIX Swiss Exchange (CHF- hedged : TINC SE).

Next Finance 2 novembre

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques