Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Journée de la Terre 2021 : Un regard sur l’avenir

Aujourd’hui, plus que jamais, il existe une coordination entre les consommateurs, les entreprises et les décideurs politiques pour mener des actions en faveur d’un changement positif. L’analyse de Yuko Takano, gestionnaire de portefeuille, BNY Mellon Future Earth Fund...

L’augmentation de l’activité économique au cours des derniers siècles a exercé une pression considérable sur les ressources limitées de la planète et a entraîné des niveaux sans précédent de perturbations du climat. Aujourd’hui, plus que jamais, il existe une coordination entre les consommateurs, les entreprises et les décideurs politiques pour mener des actions en faveur d’un changement positif - comme en témoigne aujourd’hui le sommet des leaders sur le climat organisé par Biden, à l’occasion de la journée de la Terre.

Le changement climatique transforme la façon dont les investisseurs envisagent les opportunités et les risques à l’échelle mondiale. En effet, le sentiment d’urgence est d’autant plus palpable que les effets réels du changement climatique sont visibles.

Cette situation offre également aux investisseurs une opportunité claire d’obtenir une exposition ciblée aux entreprises qui proposent des produits, des services et des solutions innovants pour atténuer les pressions sur l’environnement. Bien que nous ne puissions deviner ce que l’avenir nous réserve, nous voyons quatre domaines clés dans lesquels nous nous attendons à voir des opportunités pour les investisseurs soucieux de l’avenir de la Terre (et des rendements à long terme) : l’énergie propre, les infrastructures, les véhicules électriques, et la gestion et le recyclage des ressources.

L’énergie propre

La population mondiale continue de croître, tout comme la demande d’énergie. Une proportion croissante de l’approvisionnement énergétique mondial devra provenir d’un mélange de sources renouvelables, afin de parvenir à un niveau net de zéro.

Les niveaux de pénétration des énergies renouvelables devraient continuer à augmenter afin de diversifier les réseaux nationaux qui ont toujours été dépendants des combustibles fossiles. L’adoption accrue des énergies renouvelables contribuera également à améliorer la sécurité énergétique et jouera un rôle important dans la transition vers un monde à +2°C, comme le prévoit l’accord de Paris de 2015.

Des infrastructures efficientes

De la simple ampoule LED au réseau électrique intelligent chinois en plein essor, les entreprises et les décideurs politiques cherchent de nouveaux dérivés pour les infrastructures mondiales et cherchent aussi les méthodes les plus efficaces et durables pour alimenter le monde en énergie. Les infrastructures efficientes couvrent un éventail de domaines divers, notamment les fabricants industriels, les technologies d’automatisation, les opérateurs de systèmes, les fournisseurs de technologies et les constructeurs de logements et d’immeubles commerciaux.

Avec la poursuite de l’urbanisation dans les économies développées et en développement, la part de la demande énergétique finale et des émissions provenant des bâtiments et des appareils va augmenter. En 2017, 36 % de la demande énergétique finale provenait des bâtiments. La climatisation ne représentait que 6 % de cette demande, mais à mesure que les populations s’urbanisent, que le niveau de vie augmente et que les températures se réchauffent, cette part devrait passer à 37 %, car davantage d’appareils sont installés dans le monde [1].

La hausse de la demande s’accompagne d’une augmentation possible des émissions. Les bâtiments contribuent à près de 40 % de toutes les émissions de CO2 liées à l’énergie dans le monde, et la climatisation représente 12 % du total des bâtiments [2]. La base installée étant appelée à croître, les entreprises proposant des solutions de climatisation respectueuses de l’environnement devraient être les mieux placées pour profiter de ces tendances séculaires.

Véhicules électriques

L’industrie automobile mondiale a connu des changements considérables ces dernières années et rien ne laisse présager un ralentissement dans le rythme de ces évolutions. La connaissance croissante de l’impact du moteur à combustion interne sur l’environnement a conduit à un changement notable dans les choix des consommateurs dans le domaine automobile et dans l’attitude des gouvernements en faveur d’un transport électrifié plus durable. Cela signifie que la pénétration des véhicules électriques dans le monde continuera à augmenter au cours de la prochaine décennie, et que les opportunités d’investissement entourant cette industrie ne se limitent en aucun cas au secteur automobile.

Par exemple, le marché des cellules de batterie connaît une croissance exponentielle. Dans toute l’histoire de l’industrie automobile, aucun fournisseur n’a eu un niveau de cellules par véhicule aussi élevé que celui des fournisseurs de batteries aujourd’hui. La consolidation de l’industrie des batteries a commencé à déplacer la valeur vers les plus grands fabricants de cellules.

Tout aussi importants, les investissements dans d’autres entreprises en amont et en milieu de chaîne, comme les matériaux de base (lithium et nickel), les semi-conducteurs et les équipementiers automobiles, devraient bénéficier d’une pénétration mondiale accrue des véhicules électriques.

Gestion des ressources et recyclage

La croissance de la population mondiale, qui pourrait compter 2,2 milliards de personnes supplémentaires d’ici à 2050, exercera une pression supplémentaire sur les ressources naturelles limitées et en voie de disparition de la planète, en particulier l’eau douce, les cultures et la forêt.

Un problème particulièrement urgent est le rythme auquel le monde continue à puiser dans des réserves d’eau douce qui s’amenuisent. Des niveaux insoutenables d’extraction d’eau douce ont vu des pays comme l’Afrique du Sud se rapprocher du scénario du "jour zéro".

Les menaces de pénurie d’eau "jour zéro" continueront à se multiplier sans l’introduction de nouvelles solutions permettant de réduire la consommation et le gaspillage de l’eau. La bonne nouvelle est que des pays de tous les niveaux de revenus se sont engagés à augmenter les niveaux d’eaux usées traitées, et que les nouvelles technologies d’agriculture de précision connaissent des taux d’adoption plus élevés.

La Journée de la Terre 2021 se concentre sur la manière dont les processus naturels, les technologies vertes émergentes et la pensée innovante peuvent restaurer les écosystèmes de la planète. Avec le changement climatique et d’autres facteurs environnementaux en tête de l’agenda politique, notre thème de longue date, Earth Matters, et ses sous-thèmes prennent en compte un large éventail de préoccupations environnementales, notamment l’énergie propre, les infrastructures efficientes, les véhicules électriques et la façon dont nous gérons les ressources à toutes les étapes de leur cycle de vie.

Yuko Takano 23 avril

Notes

[1] AIE, FMI ; analyse de Newton Investment Management, 2020.

[2] AIE, FMI ; analyse de Newton Investment Management, 2020.

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques