Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Russie, craintes en Chine, IPC et politique monétaire

Les membres de la Fed et de la BCE seront surveillés avec attention cette semaine, suite au compte-rendu de la politique monétaire américaine la semaine dernière.

De mardi à vendredi, 5 membres de la BCE interviendront, ainsi que sa présidente, Christine Lagarde, mercredi. Pour la Fed aux Etats-Unis, nous écouterons neuf interventions durant la semaine.

Ces derniers devraient confirmer une nouvelle fois le resserrement de la politique monétaire, avec la poursuite de la hausse des taux et la réduction du bilan dès le mois prochain pour la Fed et la baisse des rachats d’actifs ainsi qu’une potentielle première hausse de taux en juillet pour la BCE.

Le marché du pétrole pourrait rester très surveillé par les investisseurs, après la décision de l’Europe d’interdire l’importation de pétrole russe d’ici la fin de l’année et l’annonce du Japon de sortir graduellement de la dépendance au pétrole russe. Cette annonce fait suite à un appel entre les membres du G7 et le président ukrainien ce week-end.

Vladimir Poutine doit s’exprimer dans le cadre de la victoire contre l’Allemagne nazie en 1945 et cela pourrait être l’occasion pour le président russe d’annoncer une nouvelle phase dans son « opération spéciale » contre l’Ukraine.

La Chine est de plus en plus surveillée, avec le ralentissement de l’économie constatée et encore confirmée par le niveau d’importation qui stagne et les exportations au plus bas depuis juillet 2020, publiés cette nuit. Le Premier ministre chinois prévenait d’ailleurs que le pays fait face à une crise de l’emploi importante.

La seconde économie mondiale continue d’appliquer sa politique zéro cas face au covid, conduisant à de nombreux confinements dans tout le pays. Cela réduit les perspectives de croissance dans le pays et met davantage de pression dans le reste du monde concernant l’inflation et les chaines d’approvisionnement.

Par ailleurs, le taux des obligations américaines continue de progresser de concert avec le dollar, sur fond de resserrement monétaire et l’EUR/USD pourrait continuer sa chute pour atteindre bientôt la parité. D’autres devises pourraient être pénalisées et le marché du forex pourrait rester sous pression dans les semaines à venir.

Coté statistiques, les investisseurs seront attentifs, dès mardi, à l’indice ZEW en Allemagne où le sentiment économique est attendu une nouvelle fois fortement négatif et au plus bas depuis mars 2020, soit au début de la crise sanitaire.

Mercredi, l’indice des prix à la consommation (IPC) en Allemagne sera publié et pourrait montrer un léger tassement dans la hausse des prix, même si les pressions haussières restent présentes. L’IPC aux Etats-Unis sera également publié le même jour et devrait faire ressortir le même type de consolidation.

Jeudi, de nombreuses statistiques aux Royaume-Uni seront publiées, dont le PIB ou la production manufacturière, après les remarques de la BoE la semaine dernière quant aux risques de récession. Aux Etats-Unis, les prix à la production seront publiés le même jour.

Vendredi, nous surveillerons la zone euro avec l’IPC en France et en Espagne, ainsi que la production industrielle pour la zone euro.

Le marché des cryptomonnaies reste dans la tourmente avec une nouvelle baisse constatée ce week-end sur le cours du Bitcoin. En effet, la première des cryptomonnaies vient de casser un niveau technique important remettant en cause la tentative de rebond observée depuis le début de l’année. Sous les 33 000 dollars, le BTC devrait poursuivre en direction du support majeur situé à 29 000 dollars.

Le Bitcoin continue d’être entraîné par la baisse des marchés du fait de sa corrélation de plus en plus importante avec les indices américains et la pression pourrait se poursuivre. Sous le support majeur, le marché pourrait consolider fortement et conduire à une nouvelle sortie de beaucoup d’investisseurs à court terme.

Vincent Boy 9 mai

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques