Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Vers un embargo sur le pétrole russe aux Etats-Unis ?

Le cours du pétrole WTI frôle ce matin les 130 dollars et pourrait progresser davantage, après la possibilité d’un embargo sur le pétrole russe aux Etats-Unis. En effet, l’administration réfléchirait à interdire l’importation de pétrole russe afin de priver la Russie d’une manne financière importante, bien que l’Europe ne semble pas suivre cette voie pour l’instant.

Cette décision pourrait mettre un peu plus de pression sur la réserve fédérale américaine concernant le resserrement de sa politique monétaire, alors que Jerome Powell a confirmé une hausse de seulement 25 points de base lors du prochain FOMC qui se tiendra la semaine prochaine.

Avant la Fed, les marchés se tourneront vers la banque centrale européenne, dont la réunion de politique monétaire doit se tenir mercredi et jeudi avant la conférence de presse de Christine Lagarde. Bien que celle-ci est attendue toujours accommodante, son discours pourrait être un peu plus fort concernant le resserrement de la politique monétaire, afin de contrer l’inflation, mais également d’endiguer la chute de l’euro face au dollar. En effet, la monnaie européenne pourrait atteindre la parité face au dollar rapidement, si aucune mesure n’est prise du côté de la zone euro.

Au-delà du conflit en Ukraine, les marchés surveillent les discussions avec l’Iran qui pourrait être autorisé à exporter à nouveau son pétrole au troisième trimestre, ce qui permettrait de pallier en partie à la réduction des importations de pétrole russe à travers le monde.

Coté statistiques, les marchés surveilleront le PIB en zone euro, le niveau des importations et exportations aux Etats-Unis ainsi que les perspectives de l’administration de l’information sur l’énergie aux Etats-Unis mardi. Mercredi, le rapport Jolts sur les nouvelles offres d’emploi ainsi que les stocks de pétrole aux Etats-Unis seront surveillés de près, mais les investisseurs seront surtout attentifs jeudi aux indices des prix à la consommation (IPC) de la première économie mondiale, attenus en hausse de 7,9% au niveau global et 6,4% au niveau core.

Ces chiffres concernent le mois de février et ne prennent donc pas en compte la hausse du prix des matières premières ou la hausse de 30% observée sur le pétrole depuis le début du mois.

Enfin vendredi, les marchés se tourneront vers le PIB et certaines statistiques concernant l’industrie au Royaume-Uni, ainsi que l’indice des prix à la consommation en Allemagne.

Le marché du Forex sera particulièrement surveillé avec la forte hausse du dollar qui se poursuit. Le cours de l’or continue sa hausse et est venu tester les 2000 dollars durant la nuit. Les investisseurs semblent à nouveau se tourner vers le métal jaune comme valeur refuge.

Le Bitcoin de son côté, évolue sous les 40 000 dollars et après un questionnement sur son utilité en cas de tensions sur le marché la semaine dernière, celui-ci ne semble pas près à être utilisé comme valeur refuge. Le maintien sous les 39 600 dollars et sa corrélation aux actifs spéculatifs pourraient le conduire à reprendre sa tendance baissière de fond et le conduire à revenir proche du seuil des 30 000 dollars.

Vincent Boy 8 mars

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques