Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

Cryptomonnaies et ESG : irréconciliables ?

A l’occasion des 25 ans de l’ESG chez CANDRIAM, Vincent Compiègne, deputy global head of ESG Investments & research, et Lucia Meloni, Lead ESG Analyst, se penchent sur la compatibilité des cryptomonnaies et des piliers de l’ESG.

  • La crypto-monnaie est un actif numérique dans lequel les transactions sont vérifiées et enregistrées à l’aide d’un système décentralisé, plutôt que par une autorité centralisée, comme les banques. La cryptomonnaie est un actif spéculatif non financier comparable à l’art. La valeur de l’art contemporain n’est pas objective ou intrinsèque, elle ne repose pas sur des fondamentaux, comme la rentabilité ou le capital des entreprises.
  • Les nouvelles pièces sont créées par un processus appelé minage, qui constitue une partie importante du fonctionnement des nombreuses applications de la blockchain. Pour aider à garantir l’intégrité de l’émission de nouvelles unités, le Bitcoin utilise un système d’énigmes. Ces énigmes compliquées sont résolues lors du processus de minage à l’aide d’ordinateurs puissants, qui valident les nouveaux blocs de la blockchain créés lors du processus de minage. Ce type de validation des blocs de données est appelé "preuve de travail". Étant donné que les "mineurs" sont récompensés par quelques bitcoins lorsqu’ils résolvent l’algorithme complexe, plus le prix du bitcoin est élevé, plus l’incitation à effectuer les calculs est forte, ce qui consomme davantage d’énergie L’extraction de bitcoins utilise environ 0,4 % de la consommation énergétique mondiale. L’indice de consommation d’électricité du bitcoin de l’université de Cambridge a classé la consommation annuelle d’électricité du bitcoin au-dessus de celle de l’Argentine et des Pays-Bas. Il convient de noter que 75 % de l’extraction mondiale de bitcoins a lieu en Chine, ce qui aggrave la situation car, dans les régions où se trouvent les fermes d’extraction de bitcoins, l’électricité est produite par la combustion de charbon thermique.
  • Les crypto-monnaies ne sont pas réglementées et peuvent être échangées à des fins lucratives et répréhensibles. Elles peuvent également devenir la cible des spéculateurs, qui ont parfois fait monter les prix en flèche. Le rapport 2020 de CipherTrace sur la criminalité liée aux crypto-monnaies et la lutte contre le blanchiment d’argent révèle qu’en 2020, les principaux vols, piratages et fraudes liés aux crypto-monnaies se sont élevés à 1,9 milliard USD.
  • En l’état actuel des choses, nous pensons que les crypto-monnaies ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour satisfaire les critères ESG.

Lucia Meloni , Vincent Compiègne 21 juillet

Voir en ligne : Cryptomonnaies et ESG : irréconciliables ?

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques