Next Finance English Flag Drapeau Francais
Emploi Formation Rechercher

L’incertitude, pire que le ralentissement ?

Nous pensons effectivement que le début de la récession est un moment où il faut faire preuve de prudence, mais cela pourrait aussi offrir des opportunités aux investisseurs en actions.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Nous pensons effectivement que le début de la récession est un moment où il faut faire preuve de prudence, mais cela pourrait aussi offrir des opportunités aux investisseurs en actions.

Vendredi, nous avons eu droit à un rapport mitigé sur les emplois non agricoles aux États-Unis. Le chiffre de 315 000 nouveaux emplois dissimule le fait que 100 000 emplois ont été supprimés lors des révisions des données des deux mois précédents. La croissance des salaires a été étonnamment faible, et le taux de chômage a augmenté en même temps que le taux d’activité. Pour la première fois depuis plusieurs mois, les personnes qui arrivent sur le marché du travail ne trouvent pas d’emploi.

Aussi étrange que cela puisse paraître, les récents soubresauts des marchés sont dus à des données économiques trop fortes. L’inflation est élevée et devrait le rester pendant un certain temps. Par conséquent, tant qu’il y avait une croissance de l’emploi, on s’attendait à ce que la Fed continue à relever les taux et que les marchés continuent à se préparer à un nouveau resserrement des conditions financières.

Mais peut-être que vendredi nous a donné les premiers signes d’un retournement des conditions de travail. Si c’est le cas, que doivent anticiper les investisseurs en actions ? Un sell-off plus profond et généralisé, alors que le ralentissement économique arrive pour de bon et balaie les marchés ? Ou une situation plus mitigée ? […]

Joseph V. Amato 6 septembre

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Tags


Partager

Facebook Facebook Twitter Twitter Viadeo Viadeo LinkedIn LinkedIn

Commentaire
Publicité
Dans la même rubrique
Rubriques